mercredi 20 novembre , 2019

« La Médiocrité est la moisissure de l’esprit » – UR Grand-Est

Dans ce titre qui n’est autre qu’une citation de Reif Larsen, je réponds au tract des rebelles régionaux du SNP FO PS du Grand-Est qui encore une fois brillent par leurs lacunes et cette mauvaise foi qui les caractérise.  

V’la la gueule des rebelles régionaux !

Un rebelle par définition est contre l’ordre établi. Ce principe n’empêche pas d’exiger dans leur dernier torchon, de la directrice interrégionale elle-même, des sanctions à l’encontre d’un de nos représentants. Pas mal pour des indomptables, non ?

Une campagne électorale véreuse qui discrédite l’action syndicale !

Ne vous y trompez pas, ces gesticulations sont simplement électorales et aussi un signe d’impuissance…

L’UFAP/UNSa-Justice forte de ses actions, de son bilan et de son honnêteté n’a pas à rougir. Quelques exemples suffiront certainement pour le bilan de nos actions:

  • Une réforme statutaire avec la promotion de 4329 surveillants au grade de brigadier.
  • Le retrait de la mobilité des 1ers promus Majors.
  • Un protocole d’accord qui permettra de revaloriser les métiers pénitentiaires.
  • Rappelez-vous les accords Durafour. L’UFAP était déjà bien seule et décrié par les mêmes.
  • Pour résumer cela va faire près de 30ans que nous agissons pour un collectif…

Pour ce qui est de l’honnêteté, ce sera la même chose. Nul besoin de se cacher derrière quoi que ce soit…

Alors c’est vrai que sorti de son contexte tout est exploitable. Mais ces écervelés ne sont pas à une hypocrisie prête.

C’est comme pour l’accord signé par l’UFAP permettant, rappelons-le, à 4329 agents de passer au grade de brigadier sur 3 ans. Rappelez-vous pour eux  c’était de la « merde » comme ils disaient mais aucun adhérent du Syndicat Patronal ne l’a refusé. Étrange non ? Mais pour le coup ils ne sont pas les seuls, y’en a d’autres au fond de la classe…

Mais pourquoi le syndicat patronal ? Simplement par ce que contrairement à l’UFAP/UNS-Justice, eux ont associé et placé des directeurs (5) sur leurs listes électorales.

Que dire encore quand le secrétaire général SNP FO PS figure en huitième position au CTM, position inéligible de surcroît ?

Pour conclure : Une question me brule les lèvres, pourquoi continuez-vous à voter pour ce syndicat ou leurs représentants directeurs votent par exemple POUR l’article 57 ?

Alors quoi de mieux pour rappeler que nous, nous assumons. Les résultats obtenus pour les personnels sont les éléments principaux, non pas d’une campagne électorale mais bien d’un travail de tous les jours…

Un bilan, des projets un avenir voilà ce que vous aurez en votant

le 04 décembre pour l’UFAP/UNSa-Justice. . .

REPONSE à FO

Related posts