jeudi 18 avril , 2019

La priorité est la sécurité

L’Union Régionale UFAP UNSa Justice apporte un soutien inconditionnel à tous les collègues de Condé/Sarthe et tout particulièrement à nos deux camarades victimes d’un acte terroriste. Notre organisation syndicale a appelé comme les autres O.S. TOUS les personnels à se mobiliser  sur la journée du 07 Mars afin d’afficher clairement ce soutien mais aussi afin de manifester notre colère et notre indignation face au mépris insupportable de nos dirigeants.

Depuis 14 mois RIEN du relevé de conclusions n’a été mis en place sur le volet « sécuritaire » et nous constatons quotidiennement  qu’une majorité de nos chers directeurs s’évertuent à tout faire pour ne pas prendre le virage sécuritaire pourtant nécessaire à notre profession.

La rencontre avec la Ministre qui s’est déroulée le 14 Mars n’a pas été du tout à la hauteur de ce que l’ensemble des Personnels est en droit d’attendre.  Tout d’abord, la Garde de Sceaux n’a pas fait de propositions et n’a pas demandé l’avis des O.S. La Ministre s’est contentée de présenter les axes de travail qu’elle compte déployer… 

Pour l’UFAP UNSa Justice, il y a urgence à mettre en place le relevé de conclusions dans son intégralité. En revanche les points énumérés et présentés par madame BELLOUBET sont très largement INSUFFISANTS!!!

RIEN concernant la gestion des détenus TIS/radicalisés/violents. RIEN sur le retour de l’autorité des personnels, RIEN pour contraindre une bonne fois pour toute cette frange de la population pénale irrécupérable !

Pourquoi l’UFAP ne rejoint pas l’entente syndicale ?

Car notre priorité est la sécurité! Et il est, pour nous, hors de question de brader celle-ci. Nos légitimes revendications tant sur le plan indemnitaire que statutaire ne protègeront jamais des coups !

«Cher Emmanuel, arrête d’écrire des conneries et d’essayer de manipuler nos collègues. L’objectif premier de l’entente syndicale est d’obtenir la catégorie B. Nous respectons cette différence en terme de revendication alors respecte le fait que l’UFAP ne la revendique pas. Arrête de nous chier à la gueule et assume ta position de représentant du syndicat majoritaire pénitentiaire !

Bientôt tu vas écrire que c’est encore à cause de l’UFAP si tu n’obtiens rien. Tu aimes tant écrire que l’entente syndicale représente 70% de la profession… A ce titre vous ne devriez pas avoir besoin d’un bouc-émissaire et surtout pas de l’UFAP… pour quoique ce soit !!!»

L’UFAP UNSa Justice, durant ces trois dernières décennies, n’a jamais attendu une autre organisation syndicale pour lancer des actions de masses et obtenir des avancées significatives pour l’ensemble des Personnels.

Pour conclure, si la Ministre et le DAP n’engagent pas très rapidement les mesures sécuritaires fondamentales, alors l’UFAP UNSa Justice prendra comme toujours ses responsabilités. 

Le secrétaire général,

Arnaud GATEAU,

Related posts