La technologie au service de la voyoucratie ! – Béziers CP

La fin d’année 2015 aura été particulièrement prolifique en matière d’événements marquants et malheureusement inédit jusque là sur notre établissement.

En effet, dans la nuit du 28 au 29 Décembre 2015, un drone de 80 cm de marque « WLTOYS V323 » a été découvert dans le chemin de ronde.

Un palier supplémentaire a été franchi !!  Mais Jusqu’où iront ils ?

De plus, le dimanche 20 décembre 2015, nous avions dénoncé par voie de tract la pluie de projections qui s’était abattue dans l’après midi sur notre établissement. Après diverses recherches, nous avons  été informé du contenu de ces colis !

Le père Noël est passé : 6 Téléphones portables avec chargeurs,  des bouteilles d’alcool, une grosse quantité de câbles chargeurs et de casques audio  ainsi que 6 pétards de la taille d’un cochonnet et une bombe lacrymogène.

Sachant que de tels pétards peuvent causer de graves lésions, et qu’une bombe lacrymogène est une arme qui peut permettre d’attenter à l’intégrité des personnels !  Il est grand temps d’effectuer une fouille générale afin de faire un bilan de la situation. Nous sommes en droit de savoir de quoi disposent nos chers pensionnaires !?

Nos dirigeants tente de minimiser, voir cacher que notre établissement est devenu  « une vrai passoire », nous allons par conséquent le dénoncer encore une fois par voie de presse. Car malgré les attentats récents, le pays en état d’urgence, nous nous insurgeons contre la passivité de notre administration et notre Direction, incapable de garantir la sécurité de son personnel.

Monsieur le Directeur, si un de vos objectifs est de laisser notre établissement dans cet état d’insécurité complète pour les personnels, si le second est d’acheter la paix sociale avec cette population pénale de plus en plus vindicative !

Nous, l’UFAP-UNSa Justice vous informe que si l’intégrité physique des personnels venait à être mise en cause à l’intérieur comme à l’extérieur de notre établissement, nous braverons l’État d’Urgence et nous nous mobiliserons sans préavis. Il est temps d’aller plus loin pour se faire entendre ! L’heure de la révolte a désormais sonné ! Allons chercher dans le combat le respect que nous méritons …

Béziers, le 31 Décembre 2015,

Le secrétaire local UFAP-UNSa Justice,

CAUJOLLE Fabrice

Related posts