mercredi 12 mai , 2021

LÂCHE AGRESSION AU QUARTIER FEMME – CD Bapaume

Ce  lundi 18 mai 2015, lors de la mise en place des douches au quartier « femmes » les surveillantes ont fait les frais d’un excès de violence de la part d’une détenue en régime « porte fermée » qui avait la ferme intention de « se faire du bleu ». Cette dernière, sans raison particulière, s’en est d’abord prise verbalement aux deux collègues en les insultant, puis a agressé physiquement l’une des deux surveillantes en l’agrippant par ses cheveux et en lui portant un coup à la tête.

NOS DEUX COLLEGUES D’ETAGE ONT DÛ FAIRE FACE A CETTE VIOLENCE GRATUITE DE LA PART DE CETTE ALIÉNÉE  !!!

Il parait évident que cette détenue dangereuse et coutumière des faits voulait en découdre et se faire « une surveillante » en l’envoyant à l’hôpital avec la certitude que cela aurait pour effet d’accélérer sa procédure de transfert dans un autre établissement!

LE PROFIL DE CETTE DETENUE EST- IL COMPATIBLE AVEC NOTRE ETABLISSEMENT ?

Les personnels en ont assez de subir quotidiennement les insultes et agressions de la part d’une population pénale régulièrement « chouchoutée » par notre direction.

Malgré les trop nombreuses mesures visant à améliorer le confort et le bien être des détenus,  la population pénale devient de plus en plus exigeante et vindicative à l’égard des fonctionnaires pénitentiaires! Il devient urgent que l’administration prenne conscience de l’échec de sa politique carcérale et engage des mesures fortes visant à rétablir l’autorité des personnels.

L’UFAP/UNSA Justice  apporte tout son soutien à notre collègue agressée et se tient à sa disposition pour toutes les démarches qu’elle entreprendra.

L’UFAP/UNSA Justice attend la plus grande fermeté de la part de notre direction lors de la commission de discipline et exige le transfert de cette détenue à l’issue de sa peine de quartier disciplinaire, sur un établissement contraire à ses attentes !

Pour le Bureau Local,

Maxime WATRAIN, Maxime DOBOEUF, Pierre MOINE.

Related posts