L’AGRESSION DE TROP ! – Tract RENNES VEZIN

Hier, Mardi 20 mars 2018, une nouvelle agression s’est déroulée au QI du CP RENNES-VEZIN.

En effet, suite à une fructueuse  fouille de cellule, puisqu’une arme artisanale a été découverte, le Major du secteur a décidé la fouille à corps du détenu concerné. Refusant celle-ci, le Major s’est approché  et c’est alors que le détenu lui a porté un violent coup de poing au visage . La violence a été telle que la tête du Major a heurté violemment le mur, occasionnant une perte de connaissance.

Le Major, commotionné, le visage ensanglanté, a été pris en charge et conduit à l’hôpital pour y recevoir les premiers soins. Un second agent, heureusement moins sévèrement touché mais néanmoins blessé au niveau du coup a également été conduit à l’hôpital. Fort heureusement le troisième, a lui réussi  à maîtriser cette ordure.  L’agresseur quant à lui détenu a été conduit au quartier disciplinaire.

Cette agression est manifestement l’agression de trop !!! Deux agressions en vingt jours sur un même quartier et rien ne bouge ; INACCEPTABLE UN TEL LAXISME DE LA PART DE NOTRE DIRECTION !!!

Avec un quartier d’isolement qui est devenu une zone de non droit,  un quartier disciplinaire qui déborde de détenus relevant plus de la psychiatrie que du milieu carcéral et pour clore le tout, une direction qui ne sait répondre aux observations alarmantes formulées par les agents et les gradés que par les mots « VU, MERCI», comment pouvons-nous espérer  mettre un  terme à cette série d’agressions, plus sauvages les unes que les autres !

L’UFAP-UNSa Justice exige que la direction locale prenne enfin ses responsabilités en exigeant de DSD que cessent les transferts quasi systématiques de détenus perturbateurs venant d’autres établissements de notre Direction Interrégionale sur le CP RENNES-VEZIN.

Les agents de cet établissement ont besoin de souffler et pour ce faire, seule une intervention forte et déterminée de la Direction locale auprès de la Direction Interrégionale peut ouvrir cette perspective.

Maintenant il faut entendre les personnels du CP RENNES-VEZIN car il est évident, qu’une énième agression  seraient sujet à une prise de responsabilité de notre Organisation Professionnelle.

La balle est dans le camp de la Direction, à elle de nous montrer qu’elle tire dans le même sens et avec ses personnels.

L’UFAP-UNSa Justice souhaite un prompt rétablissement à nos valeureux collègues.                                                                                                                                                                                      Le 20 03 18

                                                               Le bureau local

Related posts