samedi 23 octobre , 2021

UR de Rennes – L’ARGENT DU CONTRIBUABLE DÉTOURNÉ & DILAPIDÉ!!!!

Dans le cadre du plan de lutte anti terrorisme (PLAT 1), l’administration pénitentiaire a reçu une dotation nette de 7 189 800€ à se répartir sur 10 DISP. La DISP de RENNES a ainsi obtenu une dotation de 647 835€ à se répartir entre les  établissements pénitentiaires et les SPIP.

Mais comment cette somme non négligeable a-t-elle été utilisée ?? Sachant que le but prioritaire affiché par la Ministre de la Justice via la Directrice de l’Administration Pénitentiaire est de lutter contre la radicalisation violente en permettant à l’administration pénitentiaire de contribuer plus efficacement à la mobilisation collective face à la menace terroriste.

Si certaines actions validées par la DISP de RENNES entrent pleinement dans les actions  utiles pour s’approcher du but recherché comme  la lecture et la citoyenneté,  la lutte contre la discrimination, l’accompagnement soutenu pour l’accès à l’emploi, autour de la religion…, d’autres actions, en revanche, nous questionnent réellement car elles ne  sont d’aucune utilité contre la radicalisation. En acceptant des actions telles que le  HIP-HOP, le cirque, l’initiation au sport de combat,  la pratique de la savate, la boxe française, parcours science fiction, le café citoyen,  le stage de plongée, …l’administration pénitentiaire dilapide l’argent du contribuable sans même chercher à atteindre le moindre objectif lié à la radicalisation.

C’est tout simplement SCANDALEUX et cela se doit d’être DÉNONCÉ auprès de la Cour des Comptes, mais également auprès des Députés, des Sénateurs et des Associations de victimes d’attentats.

Devons- nous rappeler que cet argent est le fruit du contribuable et l’UFAP-UNSa Justice n’accepte pas qu’il soit GASPILLÉ de la sorte.

Comment ne pas être RÉVOLTÉ quand on sait qu’aucun des détenus ciblés par cette mesure exceptionnelle n’a participé à ces actions. En quoi faire de la plongée, du HIP-HOP ou du cirque va mener un individu à tendre vers une dé-radicalisation???Il faudra  L’EXPLIQUER quand même !!!

Oui l’UFAP-UNSa Justice accuse l’Administration Pénitentiaire de détournement de l’argent du contribuable.

Oui l‘UFAP-UNSa Justice exige que les responsables rendent des comptes aux contribuables, aux associations des victimes qui sont en droit d’exiger une toute autre utilisation des DENIERS DE L’ÉTAT, mais aussi et avant tout, aux personnels pénitentiaires qui ne supportent plus d’être montrés du doigt par la société civile, qui ne sait pas ce qui se passe dans les établissements pénitentiaires de la République, car les personnels n’ont aucun pouvoir décisionnaire sur l’utilisation des budgets…

Si tel était le cas, il n’y aurait pas un scandale d’une telle envergure à ce jour !!!

Caen, le 8 mars 2016

LE BUREAU REGIONAL

UFAP-UNSa JUSTICE

 

 

 

Related posts