jeudi 23 mai , 2019

L’ARMEE MEXICAINE POUR GERER « LE PETIT PRINCE » – Tract LE HAVRE

Le Havre, le 04 mai 2019


Le vendredi 03 mai 2019, lors d’une intervention équipée, les agents ont été mis en danger une nouvelle fois par la direction locale. En effet, nous avons été surpris de l’état déplorable des tenues pare-coups, ainsi que du nombre d’équipements disponibles pour les agents : Des casques dont les jugulaires ne tiennent pas et des tenues pare-coups en kits, ne contenants pas tous les éléments nécessaires à leur protection.

Nous pouvons le dire : « Les agents étaient équipés telle une armée mexicaine » face à un détenu dangereux et arrogant qui fait parler de lui tous les jours au CP LE HAVRE, tant il a doit à tout ce qu’il veut. A l’heure où la sécurité des personnels doit être un sujet primordial pour cette administration et que l’UFAP UNSa Justice se bat pour l’application pure et stricte du volet sécuritaire du relevé de conclusions de janvier 2018, nous ne pouvons que dénoncer cette situation et ce manque de considération.

Le CPLH récupère de toutes parts de plus en plus de détenus aux profils violents, psychologiques difficiles, radicalisés… Dès lors, L’UFAP UNSa Justice prend ses responsabilités, et demande aux agents de ne pas intervenir si toutes les garanties ne sont pas réunies quant à leur sécurité.

Madame la directrice, L’UFAP UNSa Justice exige le renouvellement des tenues pare-coups dans les plus brefs délais. L’UFAP UNSa Justice vous demande de doter individuellement chaque agent du QIQD d’une tenue parecoups.

Nous serons très vigilants sur ce sujet, car la mise en danger des personnels est pour nous, une chose inacceptable !

                                                                                                                                     Pour le bureau local 
 

Related posts