mercredi 20 novembre , 2019

L’Art.57 à la Ma St-Pierre – Sexe, drogue, Rhum and Séga!!!

Le Syndicat local UFAP-UNSa Justice s’insurge contre la preste application de l’article scélérat 57 au sein de notre établissement. Celle-ci va se mettre en place sans concertation, ni pédagogie et surtout sans moyens matériel.

Alors qu’il était convenu que fautes de moyens adaptés à la mise en place de ce délire pénitentiaire, le statut quo serait la règle à saint-Pierre.

Voilà que notre « Capitaine flamme, commandant ambitieux » et « Saint Sully » patron des voyous veulent nous la faire à l’envers en se cachant des des arguments fallacieux.

La vente du produit OIP ne souffre d’aucune contestation. Notre direction, qui voudrait transformer notre geole en bordel organisé, a 2 buts:

–      Faire plaisir à Madame GORCE, qui par ses recommandations, pousse à la légalisation des psychotropes et  à l’alcoolisation;

–      Envoyer un signal fort à nos gentils détenus. Le changement pénitentiiare, c’est maintenant. Après les soirées festives dans les cellulles, demain l’application de l’article 29 qui créerait un syndicat pour les bandits?

L’UFAP-UNSa Justice dénonce avec force le démantèlement de notre institution.

Que s’applique la loi, oui, mais pas à n’importe quels conditions!! ni dans la précipitation!!

A ce titre, elle exige

– La mise en place d’un CTS en urgence sur le sujet

– La mise en place d’un detecteur à la sortie du parloir

– Qu’il soit précisé sur la note de service, que la fouille par palpation DOIT être effectuée dès que la personne détenu a eu un contact avec une personne extérieure

– La sensibilisation des familles sur le risque qu’elles font courir aux détenus en faisant entrer des produits ou téléphones lors des parloirs

Dans l’attente de ses applications et face à ce crime de « lèse- surveillants » le syndicat local UFAP-UNSa Justice invite l’ensemble des Personnels à un mouvement de PRISON MORTE, le lundi 23 juin 2014 à partir de 06 heures.

Related posts