jeudi 18 avril , 2019

LE COMPTE N’Y EST TOUJOURS PAS !!! – Tract LE HAVRE CP

Le Havre, le 14 novembre 2018

C’est avec une grande stupéfaction que nous avons pris connaissance du nombre de postes ouverts à la CAP
des 1ers surveillants et majors de janvier prochain pour le Centre Pénitentiaire du Havre.

En effet, depuis l’ouverture de notre établissement, JAMAIS l’effectif d’encadrement n’a été complet.
Encore aujourd’hui, seulement 2 postes sont ouverts à cette CAP, alors qu’il nous manque pas moins de 6
premiers surveillants sur notre structure, soit un sous effectif de 25 %.

Comment avec un tel sous effectif, un établissement de notre taille peut-il fonctionner ?
Tous les secteurs en pâtissent, la zone travail, les centres de détention, le QSL, le quartier mineurs, les
extractions sont des postes vacants.

L’administration doit prendre en compte la réalité de notre établissement au plus vite. En effet, le centre
pénitentiaire du Havre s’inscrit dans la prise en charge des personnes détenues qui est en corrélation avec les
nouvelles politiques de l’administration pénitentiaire. Des réunions et une charge de travail administrative et
d’encadrement sont venues alourdir la fiche de poste des gradés.

Aussi, l’effectif des officiers n’est pas en reste. Nous comptabilisons un sous effectif de 44%, les astreintes et
les permanences se multiplient, la fatigue aussi.
Combien de temps l’encadrement du Centre pénitentiaire du Havre va-t-elle encore pouvoir assurer
son service de façon optimale comme ils le font aujourd’hui avec brio.

L’UFAP UNSa Justice avertit déjà qu’aucun nouveau projet ne sera mis en place au havre sans l’abondement
de l’effectif d’encadrement.
L’UFAP UNSa JUSTICE , syndicat multi-catégoriel, ne laissera aucun corps pâtir de la mauvaise gestion des
ressources humaines orchestrée par la DAP.
L’UFAP UNSa JUSTICE exige, la publication de tous les postes vacants sur la CAP des 1ers surveillants /
Majors ainsi que sur la CAP du Corps de commandement.

Le bureau local
CP LE HAVRE

Related posts