vendredi 06 décembre , 2019

Le CP de CAEN,un établissement à la dérive !!! – Tract CAEN CP

Il ne se passe plus une journée ou l’UFAP UNSA JUSTICE se pose des questions sur le devenir de notre structure..

Combien de fois, lors des CTS, qui sont pourtant des instances reconnues au sein de notre Administration de tutelle. Lieu ou, semble-t-il, le dialogue social a toute sa place. L’UFAP UNSA JUSTICE, première Organisation Syndicale locale, est intervenue sur les différents dossiers qui concernent les conditions de travail des Personnels, le fonctionnement de l’établissement, le service et bien d’autres thématiques…!!!

Malheureusement l’UFAP UNSA JUSTICE a l’impression de ne pas être entendu, ni compris et en déduit que : 

     Le Centre Pénitentiaire de Caen est effectivement à la dérive !!!

Certes, nous n’avons pas la science infuse, et loin de nous cette prétention, mais que nos remarques soient entendues car il y a URGENCE

Encore dernièrement, et au regard des soucis de service que nous connaissons, pour pallier de telles ou telles situations, les Agents qui sont devenus ‘’ des pions ‘’ et sans réel positionnement pour certains, devraient se tenir au garde à vous et répondre présent à chaque instant !!! plus aucune réunion ne se déroule sans conflits.

C’est de fait ce qui a amené l’UFAP UNSA JUSTICE lors du dernier CTS.HS, à revendiquer l’apport IMMEDIAT

d’ un responsable de service ( 1er Surveillant que nous avons d’ailleurs cité  )et qui puisse prendre en compte ORIGINE et vienne épauler la collègue en poste. Plutôt que d’attendre le 1er Janvier 2020 comme le désire notre cheffe d’établissement !!!  

Une dérive aussi par ce manque important de RH  dans le service de roulement du 348.( au 1er Janvier 2020 il n’en restera plus que 4). En CTS, pour les 4 postes ouverts en CAP de mobilité des 1er Surv/ Majors, en décembre, la proposition de l’UFAP UNSA JUSTICE n’était autre que d’officialiser les MAD , renforcer le 348 d’un 5ème  et replacer aux ateliers un 1er surveillant adjoint à l’officier, en place et lieu de notre collègue Surveillant Brigadier. Là encore, la cheffe d’établissement ne fait qu’entendre …. restant dans sa logique de positionner un membre d’encadrement au 1er Aout 2020 au service des Agents et repositionnant le 1er Surveillant à l’infra..

                   Nous sommes là dans une totale incompréhension !!

        Le CP CAEN fait face aujourd’hui à une situation que nous n’avons pas connue depuis bien des années :

Des collègues mutés sur notre structure depuis bon nombre d’années, demandent leur mutation sur des postes ouverts en CAP de décembre !!! de plus , nous apprenons qu’un 1er Surveillant en MAD demande à repartir.  

                N’est-ce pas ici la preuve d’un réel souci local ???

L’UFAP UNSA JUSTICE s’inquiète aussi pour les travaux à venir et les besoins en RH qui, semble-t-il, ne sont toujours pas évalués ???

Ce n’est plus la sonnette d’alarme que tire l’UFAP UNSA JUSTICE, mais la SIRENE INCENDIE cette fois

            Caen le, 15 Novembre 2019                             /  Le secrétaire local 

Related posts