dimanche 14 juillet , 2019

Le CP sous haute Tension ! Situations Extrêmes au CP de Nancy

Quand notre administration va t-elle enfin prendre conscience de la situation chaotique du CP ?

1 – ENCORE UNE PRISE D’OTAGE !

Ce 24 octobre, vers 14H45 à l’UCSA, un détenu, bien connu des services pénitentiaires pour tentative d’évasion avec arme et multiples agressions, a pris en otage une infirmière psy alors qu’il était en entretien avec elle. Il l’a saisie au niveau de la gorge et a voulu l’étrangler Celui-ci était également porteur d’une arme artisanale. Le surveillant en poste à l’UCSA est intervenu lorsqu’il a entendu un cri étranglé. Lorsque notre collègue est intervenu avec le personnel soignant, le détenu à lâché prise et a été évacué en salle d’attente. Ce voyou a été placé au QD.

2 – UNE TENTATIVE D’HOMICIDE !

Ce même jour, vers 15H15, un « détenu » (ou plutôt un sauvage), s’est acharné sur une médecin psychiatre pourtant enceinte. Il l’a littéralement roué de coups de poings, de pieds et a essayé de l’étrangler avec le cordon du téléphone. Grâce à l’intervention rapide des agents, des infirmiers et d’un détenu, 2 vie ont été épargnées.

La médecin psy souffre d’une double fracture du bras et à le visage tuméfié.

3 – TENTATIVE D’AGRESSION AVEC ARME

A 16H20, au niveau de la MAC, un détenu libérable lundi qui venait de se faire signifier une prolongation de son incarcération de 9 mois (merci au parquet pour les délais), a menacé de bloquer la promenade et de couper le premier détenu qu’il croiserait. L’agent du RDC a alors logiquement décidé, au vu des menaces, de ne pas lui accorder la promenade et de le diriger au bureau des gradés. Alors que l’individu s’expliquait, il a sorti une lame de sa poche et a menacé de couper le premier qui s’approche.

Grâce à l’intervention rapide des agents pour désarmer ce fou furieux, une nouvelle fois le pire a été évité

On attend quoi ? Un mort ?

L’UFAP UNSa Justice apporte tout son soutien et souhaite un prompt rétablissement à nos collègues de l’équipe médicale.

L’UFAP UNSa Justice exige des sanctions disciplinaires très fortes, à la hauteur de ces actes lâches et scandaleux ainsi que le transfert de ces 3 voyous.

L’UFAP UNSa Justice demande une comparution immédiate pour ces 3 individus et des sanctions pénales exemplaires.

Une nouvelle fois, l’UFAP UNSa Justice tient à féliciter l’ensemble des personnels du CP de Nancy, UHSI et UHSA compris et de tous corps et grades confondus pour leur grand professionnalisme, leur solidarité et leur investissement journalier dans ces moments difficiles.

Monsieur le Directeur, Madame la Directrice Interrégionale, Madame la Directrice de l’Administration Pénitentiaire, vous n’êtes pas là QUE POUR GERER VOTRE CARRIERE !

Agissez !

L’intégrité physique et morale de vos agents, dont vous êtes responsables, est en péril !

L’UFAP UNSa Justice a tiré la sonnette d’alarme à de multiples reprises à tous les niveaux hiérarchiques. Rien ne bouge ! Au contraire cela empire !

On se fout de nous en n’ouvrant que 4 vacances de postes sur 19…

11 postes non couverts par jour !

Impliquez-vous ! Assumez votre rang !

Ou Démissionnez !!!

Related posts