mercredi 10 juillet , 2019

Les Agents Publics ne doivent pas être les oubliés du quinquennat en matière de pouvoir d’achat !

L’UNSa Justice fait du pouvoir d’achat de l’ensemble des Personnels du Ministère une priorité !…
Nous exigeons que les Agents publics soient concernés par la prime exceptionnelle défiscalisée.
Les Agents Publics sont encore une fois les oubliés en matière de revalorisation salariales et indemnitaires !… N’oublions pas les différentes mesures à notre encontre : gel du point d’indice, report de PPCR en 2018, augmentation de la CGS non dédommagée intégralement à compter de 2020, absence de revalorisation
indemnitaire en particulier pour les catégories B et C.
Aussi, vous trouverez ci-dessous une copie de la lettre adressée au Président de la République par l’UNSa Fonction Publique et une action que nous soumettons à chacune et chacun d’entre nous afin de porter au plus près du Chef de l’Etat nos revendications en matière de reconnaissance et de pouvoir d’achat des Agents fonctionnaires et Contractuels.

Monsieur le Président de la République,
Lors de votre intervention télévisée du 10 décembre, vous avez évoqué des décisions importantes pour le pouvoir d’achat des français. Cependant, l’UNSA Fonction Publique regrette que vous n’ayez pas cité les 5 millions d’agents publics ni annoncé de mesure spécifique les concernant. Pourtant, ils sont confrontés à un nouveau gel de la valeur du point d’indice depuis 2017, à l’instauration d’un jour de carence, au report d’un an de l’application de PPCR et ceci, concomitamment à la poursuite de la hausse annuelle de leur cotisation retraite.
De plus, je souhaite rappeler que l’indemnité de compensation de la CSG n’a pas permis une hausse du pouvoir d’achat des agents publics comme pour les autres salariés, contrairement à votre annonce de campagne en 2017, inscrite dans le courrier que vous leur vous avez adressé le 12 avril 2017.
J’ai bien noté que l’augmentation de la prime d’activité pouvait concerner certains d’entre eux, comme pourrait l’être la défiscalisation des heures supplémentaires. Or de nombreux agents publics n’ont pas la possibilité d’effectuer des heures supplémentaires. Par ailleurs, dans plusieurs ministères ou établissements de santé, la question des heures supplémentaires non payées demeure.
Les agents publics disent leur sentiment de ne pas être reconnus à la hauteur de leur engagement au service du pays. C’est leur message et l’UNSA ne cesse de le porter auprès du Gouvernement depuis 18 mois. Des mesures rapides en faveur de leur pouvoir d’achat sont absolument nécessaires.
C’est pourquoi, au nom de l’UNSA, je vous demande de bien vouloir mettre en place une prime exceptionnelle telle que vous la préconisez aux employeurs privés, de mettre fin au gel du point d’indice et d’ouvrir une négociation pour revaloriser les rémunérations, en particulier celles des agents de catégorie C et B.
Je souhaite que tous les dispositifs annoncés pour les salariés les moins rémunérés de notre pays puissent être transposés aux agents publics. Je reste à votre disposition pour en discuter.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

Le 15 décembre 2018
Luc FARRÉ,
Secrétaire général

L’UNSa Justice propose aux Agents d’écrire un courriel au Président de la République pour que la prime exceptionnelle défiscalisée puisse aussi les concerner, via le lien suivant :
https://www.unsa-fp.org/?Message-au-President-de-la-Republique

Une fois sur la page de l’UNSa Fonction Publique, suivre les indications en intégrant le texte proposé et ensuite validez. En retour vous recevrez un accusé réception par courriel.

Monsieur le Président de la République
J’exerce le métier de (à compléter) à (indiquer le lieu).
J’ai écouté avec attention votre intervention du lundi 10 décembre 2018.
J’ai regretté que vous n’ayez pas abordé le pouvoir d’achat des agents publics impacté notamment par le gel de la valeur du point d’indice et par la hausse de l’inflation.
J’ai noté qu’en fonction de mon revenu je pouvais demander à bénéficier de la prime d’activité et que mes éventuelles heures supplémentaires seraient défiscalisées à partir du 1er janvier 2019.
Je vous prie, Monsieur le Président de la République, de bien vouloir inviter mon employeur public à me verser une prime exceptionnelle défiscalisée, comme pour les autres salariés.
Par avance, je vous remercie

 

Paris, le 19 décembre 2018
Le secrétaire général
Jean-François FORGET

 

Pouvoir d achat_lettre au PR

Related posts