Les élus CTI Force Ouvrière, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît!

Vendredi 23 mars se tenait le CTI de la DI de Bordeaux avec comme ordre du jour les ACT. Les élus UFAP étant attaqués par un tract des élus FO, nous nous permettons d’user de notre droit de réponse.
Dignes de leur cirque habituel, les élus FO ont décidé de boycotter le seul CTI de l’année consacré aux améliorations des conditions de travail écrivant ne pouvoir s’asseoir aux côtés des ÉLUS Ufapiens. Dont acte! Non seulement ils ne respectent pas le vote des personnels mais en plus ils laissent les collègues sans ACT pour 2018. Il fallait oser!
Avec un peu de lucidité, chacun peut constater que ce boycott était absurde et méprisant envers tous les collègues.
Encore une fois les élus FO sont devant leurs contradictions car le 19/01/2018, par le biais d’un communiqué ils appelaient « aux dépôts de clés » et ils s’ étonnent à présent que les grévistes ne soient pas rémunérés. C’est un bel exemple de pompier pyromane! Il fallait oser!
Donc pour cacher leurs incohérences et leur manque de travail, ils se permettent de juger les Ufapiens de la région mais les élus FO assument sereinement d’avoir dans leurs rangs des colporteurs de fausses informations et surtout protègent un courageux syndicaliste FO agresseur de personnel féminin.
Décidément, ceux qui ne se servent pas de leur discernement, ont toutes les intrépidités.
Sachez-le, les élus FO osent tout, ils sont sans limites sans tabous sans conscience et toujours irresponsables des dégâts que leurs écrits ou leurs actes peuvent provoquer sur leurs semblables!

Pour l’UR UFAP UNSa Justice de Bordeaux, le 30/03/2018
Samuel BERHAULT

Related posts