mercredi 17 juillet , 2019

Les PREJ rentrent dans l’arène – PREJ Epinal

Les agents du PREJ d’Epinal, comme les autres d’ailleurs, sont sur la sellette et subissent eux aussi les tribulations de l’administration pénitentiaire… 

Dernière lubie… 

La dernière lubie de l’AP pour « sélectionner » ou plutôt « dégager » les agents (trop nombreux à son goût), est d’imposer de nouveaux critères de sélection dans une validation annuelle tir/bâton, MTI. Alors même que nous avons subi cette dernière à l’ENAP et suivons une formation continue, cette nouvelle épreuve est pour le moins surprenante… 

Que le meilleur, vive… 

La DAP, via la DISP, envisage donc une validation annuelle des compétences et ouvre une compétition interne aux PREJ. 

Seuls les meilleurs resteront et les autres ne seront pas remplacés. Le but caché restant bien la réduction des effectifs. 

Il est difficile de comprendre la cohérence de cette volonté, à l’heure où les translations régionales et nationales prennent une autre dimension. Rappelons la reprise anticipée de l’Alsace entre autre… 

Les agents du PREJ d’Epinal, majoritairement opposés à cette nouvelle provocation, refuseront ce passage en force ainsi que toute menace. 

STOP au foutage de gueule ! 

Il est grand temps que notre hiérarchie cesse de jouer avec les agents. Elle ferait mieux de les laisser se concentrer sur leurs missions. 

Il est également bon de souligner l’impact négatif de ce genre de décisions farfelues sur le travail et la vie des agents. 

Et si l’AP jouait cartes sur table ? 

L’UFAP/UNSa-Justice exige la vérité et l’arrêt immédiat de cette nouvelle ineptie. 

L’UFAP/UNSa-Justice avertit que tout passage en force induira des réponses proportionnées des agents à cette nouvelle violation du contrat initial !

Pour le bureau local,

Romuald PESIN

Related posts