Les sanctions ne nous arrêteront pas…l’action continue !

Face à une mobilisation de plus en plus soutenue, la seule réponse apportée par la DAP est un véritable matraquage des Personnels à coup de sanctions !

L’UFAP UNSa Justice condamne avec la plus grande fermeté ces méthodes d’antan, scandaleuses et inacceptables à l’égard des Personnels mobilisés.

L’UFAP UNSa Justice soutient toutes les modalités d’action décidées par les piquets de grève.

L’UFAP UNSa Justice appelle la ministre à retrouver toute sa sérénité. Dans l’attente, tel que nous l’avons souligné hier, mardi 23 janvier avant de claquer la porte : il est indispensable que le gouvernement nous repropose un relevé de conclusions sur les bases de notre plateforme revendicative.

L’UFAP UNSa Justice n’entend pas jouer le pourrissement et par conséquent a saisi Matignon afin que le gouvernement prenne ses responsabilités sur les différents points liés à la SECURITE, L’EMPLOI et L’INDEMNITAIRE des Personnels Pénitentiaires.

Sur le dernier volet, nous avons réitéré notre colère quant au projet indemnitaire présenté hier par la garde des Sceaux.

Nous exigeons que l’ensemble des Personnels soient revalorisés et non méprisés au regard des annonces faites hier !

L’enveloppe indemnitaire doit être revue à la hausse par le Premier Ministre afin d’engager une revalorisation des différents outils tel que la PSS, l’ICP…

Pour l’UFAP UNSa Justice, il est hors de question de céder aux intimidations et aux menaces de sanctions. En lieu et place de celles-ci, nous attendons de véritables propositions permettant aux Personnels d’être entendus.

Paris, le 24 janvier 2018

Le secrétaire général

Jean Francois FORGET

Les sanctions ne nous arrêteront pas…l’action continue

Related posts