dimanche 15 décembre , 2019

Les semaines se suivent …..! – Tract VDR

Les semaines se suivent …..!!! Mais que fait notre directeur !!! A part tenter de museler l’action syndicale!!!

En ce lundi après-midi encore une agression sur la division 1, encore une fois sur le quartier 2. C’est tout de même la 3ème agression en l’espace de 9 jours sur ce quartier, et cela fait pas moins de 7 blessés sur tous les événements de la division 1.


Cette fois l’agent a été agressé en étant pris à la gorge et en se faisant insulter car il voulait retirer un yoyo d’une cellule. Par chance la
réactivité des collègues a permis d’éviter le pire!!! Le détenu a été placé au quartier disciplinaire.


Mais ce n’est pas fini, en division 2 le matin même au quartier disciplinaire un détenu a agressé un personnel médical le blessant, en
lui lançant une table.


Mais que se passe-t-il ??? Population pénale difficile ??? Manque d’activité, de travail, de formation??? Désertification des unités de vie à cause
des différentes gestions équipées, des visioconférences, des extractions qui rythment le quotidien des agents de Val de Reuil. Tout les ingrédients sont réunis pour que la bombe à retardement qui se dessine sur la division 1 explose.


Vous attendez quoi M. Le directeur? Qu’un surveillant, un personnel médical ou tout autre intervenant reste sur le carreau ?


OUF, « super-respecto » va remédier à tous ces problèmes!!! projet qui semble au passage déjà ficelé au vue de la réunion stérile des
groupes de travail de jeudi dernier.


Membres de tout corps et grades confondus qui travaillez sur ces groupes, vous n’avez pas l’impression qu’on vous prends pour des pigeons? Réagissez…!!!


M. Le directeur occupez-vous donc des problématiques de la détention, et écoutez les agents de terrain « les vrais » , plutôt qu’à parler de « ticket de métro » et faire des blagues salaces pendant les rapports d’encadrement du
vendredi matin. Ce qui n’est pas digne d’un directeur !!!


Rapports d’encadrement que vous n’avez paz jugé utile d’organiser certains lundi, malgré les situations gravissimes qui se sont déroulées les week-end précédents( pas de retour de retex, pas de débriefing….).


Et que dire des réflexions faîtes à certains, du style « no zob in job », dont nous attendons encore la définition…PITOYABLE!!!


L’UFAP UNSa justice souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessés et reste disponible pour toute les démarches qu’elles souhaiteraient entreprendre.
L’UFAP UNSa justice sera vigilante sur la sanction qui sera donnée à ces voyous.
L’UFAP UNSa justice s’interroge sur le devenir de la sécurité du personnel.
L’UFAP UNSa justice s’interroge sur l’attitude et la compétence du chef d’établissement.
Le bureau local

Related posts