L’ESCORTE MEDICALE: voyage au bout de la peur

Après la découverte de clefs de menottes (confectionnées artisanalement) trouvées sous les sièges d’un des véhicules d’extraction en date du 01 juillet 2014.

Après la découverte d’un téléphone portable muni d’une carte «Sim» lors d’une extraction médicale en date du 02 juillet 2014 qui ne laisse aucun doute dans l’intention du voyou d’organiser sa propre escorte!

L’UFAP a hélas la démonstration évidente absolument rien n’arrêtera les voyous  à prendre en défaut  notre Administration et, à travers elle, malheureusement des vies de personnel de surveillance brisées, des familles endeuillées et un personnel en tenue, exténué, au bord du précipice.

A la lumière de ces incidents gravissimes :

L’UFAP interpelle la direction sur la situation chaotique que constitue les extractions en général et, celles médicales en particulier. Cette situation n’est rien d’autre que l’application d’une politique laxiste dont l’article 57 de la loi pénitentiaire est la face visible.

L’UFAP  demande à la direction de répondre à l’urgence de la situation catastrophique par des actes concrets. Le personnel en effet est en droit de savoir :

  • si les clefs de menottes artisanalement confectionnées sont opérationnelles ou non?
  • Comment elles ont été confectionnées et par qui?

L’UFAP n’attendra pas un énième drame d’un personnel pour vous demander d’agir concrètement dans le sens de la sécurité des agents.

Toutefois, l’UFAP Rennes Vezin ne tombera ni dans l’opposition systématique ni dans une attitude de béni oui-oui.

L’UFAP n’a aucun préjugé pour la direction . Seul nous importe la question de savoir s’il conduit bien ou s’il conduit mal.

Pour l’instant, force est de constater que les actes posés par le Chef d’Etablissement vont dans le bon sens:

  • Quand il déclare que nous sommes en dessous du seuil national pour les fouilles, et demande d’augmenter les fouilles l’UFAP, ne peut faire la fine bouche
  • Quand il tranche les problèmes, non pas en fonction des positions hiérarchiques des uns et des autres, mais à l’aune de ce qui est juste, l’UFAP le soutiendra.

L’UFAP sera toujours alerte et apportera un soutien indéfectible à l’ensemble des personnels à bout de souffle.

L’UFAP travaille sans relâche pour que les agents retrouvent l’espoir de travailler dignement et dans un climat de sécurité.

Nous savons hélas que le pire a été différé……….. mais pour combien de temps?

Related posts