l’été sera chaud!

Depuis quelques années, au même titre que la carence d’effectifs chez les Personnels Administratifs et Techniques, la priorisation des postes lors des CAP de surveillants, premiers surveillants et officiers met en grande difficulté le fonctionnement global de notre institution. L’épuisement professionnel qui en découle a un impact dévastateur sur la vie personnelle de chaque fonctionnaire.

Suite à la dernière CAP des surveillants et SVT brigadiers,  une soixantaine de postes étaient restés vacants (4 à Colmar, 7 à Montmédy, 12 à Mulhouse, 10 à Nancy, 6 à St-Mihiel et 23 à Villenauxe). Ces derniers devaient être répartis entre la 195ième qui sort de l’ENAP ce mois-ci et la 196ième qui sort au mois d’août.

C’est avec stupéfaction, que nous prenons connaissance de la liste des postes parue très tardivement et qui sera proposée aux élèves de la 195ième promotion de surveillants. Sur les 785 postes offerts, 200 postes PREJ sur la région parisienne qui n’ont même pas été proposés aux agents titulaires dont l’ouverture est prévue qu’en mai 2019 !

Et pour notre région  seulement 4 postes pour Villenauxe et 1 pour Nancy…  du grand Foutage de gueule !!! 

L’été est souvent une période déjà bien merdique au sein de nos détentions : les tensions, les insultes, les menaces et les agressions physiques y sont quotidiennes, fragilisant d’autant plus les Personnels dans l’exercice déjà très difficile de leurs fonctions.  A cela s’ajoute les nombreuses modifications de services au détriment de la vie familiale!

Comment peut-on faire tourner nos boutiques jusqu’à l’arrivée 

 potentielle de la 196ième promotion ???

C’est tout simplement inconcevable ! Par exemple, au C.D. de  Villenauxe la Grande, ce n’est pas un déficit mais un trou béant dans l’effectif pour Juillet/Août !!! Nos collègues vont tourner comme des avions dans cet établissement qui est régulièrement à deux doigts de l’implosion !

Sur la région il restera donc 57 postes qui seront censés être proposés à la 196ième promotion. Le problème est que celle-ci est composée d’environ 250 agents. Il y a donc de forte chance qu’une partie de ces postes passent à l’as… Les établissements de la D.I. de Strasbourg se verraient une fois encore lésés…

Y-a-t-il un pilote parmi « les pseudos têtes pensantes »  de cette administration ?

Ou tout cela est-il orchestré délibérément dans le cadre d’un  vaste projet de  démantèlement du service public ? On peut se poser la question, quand on voit le nombre croissants d’agents contractuels ou quand on voit des appels d’offres de chauffeurs d’extractions judiciaires… 

L’union régionale UFAP condamne cette gestion catastrophique des Ressources Humaines et exige  le comblement des vacances de postes !

 

Pour l’union régionale,

Les secrétaires Généraux,

Related posts