mardi 24 mai , 2022

Lettre ouverte – CD ARGENTAN

Monsieur le directeur,

Le mercredi 27 avril un agent demande à voir le chef de détention par intérim, en effet, ce dernier vient de livrer du tabac en cellule à un détenu qui venait de s’automutiler, sans même en aviser le surveillant d’étage. 

Sans suit une discussion d’environ trois minutes ou l’agent voulait faire part de sa désapprobation de la façon dont cela était géré et qu’il aurait préféré être impliqué !!!

Le chef de détention sans aucune raison est rentré dans une colère plus que surprenante, hurlant haut et fort «  je suis le chef des surveillants, je suis le chef de la détention je fais ce que je veux »  tout ça en se frappant la poitrine de la pointe de son index, l’agent surpris de la réaction disproportionné de ce membre de l’encadrement, préféra sortir du bureau et couper court au dialogue, non content d’avoir fait preuve de violence verbale envers l’agent, alors que le collègue saisissait la poignée de la porte pour sortir, le chef de détention l’a attrapé par le poignet pour lui faire lâcher la poignée, il lui a bloqué le passage l’empêchant de sortir et le repoussant dans le bureau pour qu’il ne sorte pas.

L’agent ne doit sa libération qu’à l’arrivée du premier surveillant de quart qui a entendu l’agent l’appeler pour qu’il vienne le sortir de ce guêpier, le chef de détention s’est retourné et a vu qu’il y avait un témoin de son comportement et laissa sortir l’agent  

Depuis quelque temps, nous avions des remontées d’agents se plaignant que ce gradé perd souvent ses nerfs avec le personnel du CD de Argentan qui eux, courbe l’échine et font preuve de bienveillance envers lui 

Monsieur le directeur, le personnel Argentanais   subis bien assez   la violence de la population pénale, pour subir les foudres d’un personnel avide de reconnaissance pour obtenir le « Graal », et toute la reconnaissance de sa direction!

Ce comportement indigne et intolérable, n’apporte rien de positif au sein de votre établissement. L’UFAP UNSa justice vous demande d’agir et de raisonner ce pseudo chef de la détention. Sachez que pour des faits similaires des plaintes ont été déposées et les agents victimes ont eu réparation. Nous vous demandons de prendre toutes les mesures nécessaires envers ce personnel. 

L’UFAP UNSa justice d’Argentan demande à être reçu rapidement par la direction, nous ne voulons plus que des agissements de la sorte se reproduisent. 

L’UFAP UNSa Justice reste à votre disposition pour en discuter, dans les plus brefs délais. Avant que nous ne prenions d’autres initiatives beaucoup plus dérangeante pour l’institution.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, monsieur le directeur, veuillez recevoir nos sincères salutations.

                                                                     Le 02 mai 2022

                                                       P/le bureau local UFAP UNSa Justice

Related posts