mardi 09 juillet , 2019

L’HORREUR dans nos prisons

Mardi 05 mars 2019, deux collègues de CONDE SUR SARTHE ont été touchés dans leur chair, agressés aux UVF par un terroriste qui leur a asséné plusieurs coups de couteaux…

L’UFAP UNSa Justice apporte son soutien indéfectible à nos deux collègues ainsi qu’à leur famille.

Une nouvelle fois, un acte terroriste vient d’être perpétré sur des personnels pénitentiaires à l’intérieur même de nos établissements. Un acte dramatique, ignoble et inadmissible qui vient rappeler ceux de l’an dernier !!

Encore une fois, l’UFAP UNSa Justice dénonce le laxisme de notre administration qui accepte tout et n’importe quoi de cette population pénale sans fois ni loi dans l’unique but d’acheter la paix sociale et d’obtenir leurs primes. Et c’est encore bien pire et inadmissible lorsque c’est un terroriste !! Notre administration abandonne ses personnels et gère nos établissements dans une totale inconscience, à cent milles lieux de la réalité du terrain.

Certains pays font beaucoup moins de social pour ce genre d’individus avec un régime sécuritaire sans précédent !! Il serait grand temps d’adapter nos lois à la dangerosité de l’individu et non pas à des règles européennes d’un autre monde pour ne pas dire d’un autre temps.

L’UFAP UNSa Justice, fidèle à sa position, exige d’être reçu dans les plus brefs délais par la Garde des Sceaux pour le déploiement du relevé de conclusions dont la mise en place a été freinée par certains chefs d’établissements qui ont tout fait pour ralentir le processus dans un but électoral et qui, par cet acte, ont mis en péril la sécurité des établissement et des personnels.

C’est pourquoi, L’UFAP UNSa Justice exige :

– De doter les Personnels Pénitentiaires d’équipements de sécurité (Gilet pare-lame etc.)

– De renouveler les moyens techniques (API)

– De sécuriser certains lieux de détention (cellules, salles d’activité, parloirs, UVF, …)

– De gérer dans une étanchéité totale les détenus terroristes, radicalisés ou violents

– De mettre en place des quartiers spécifiques permettant la prise en charge des détenus violents

L’UFAP UNSa Justice exige de la Garde Des Sceaux LE RESPECT DE SON ENGAGEMENT et demande qu’elle mette de l’ordre dans la maison pénitentiaire.

Une seule réponse doit être apportée, LE TOUT SÉCURITAIRE par la mise en œuvre immédiate du relevé de conclusions !…

En soutien aux copains qui ont été touchés dans leur chair, L’UFAP UNSa Justice Paca Corse appelle à la mobilisation de tous les personnels devant les établissements à partir de demain, mercredi 06 mars 2019, dès 06H00.

Notre sécurité n’a pas de prix et nos vies pas d’indices !!

Marseille le 05 mars 2019

Les Secrétaires Généraux UFAP UNSa JUSTICE Paca Corse

Related posts