vendredi 15 novembre , 2019

L’inacceptable !!!! – CD Argentan

Dimanche 14 septembre 2014, lors de la fouille du 2ème tour du parloir, le détenu K… a refusé de retirer son sous vêtement.

         L’agent a interpellé le gradé.

         Suite à cela, le détenu a retiré avec lenteur et précaution son slip en serrant de manière évidente ses jambes et son fessier.

         A ce moment là, une liasse de billets (120€) est tombé au sol.

         L’agent lui a demandé de faire un tour sur lui même et a constaté  qu’il avait quelque chose dans la raie des fesses.

         Le surveillant a demandé au détenu de lui remettre ce qui était dissimulé, celui ci a refusé en indiquant au surveillant qu’il aurait à faire à son avocat.

         Devant ce fait, le 1er surveillant a appelé l’officier d’astreinte.

         Bilan de la conversation : le détenu K. est reparti  en détention sans avoir remis l’objet.

         L’UFAP  UNSA  JUSTICE s’insurge devant ces faits sachant qu’une fouille de force aurait du être effectuée.

         Monsieur le directeur, quand on a que 2 fouilles à faire à la sortie du tour parloir (merci l’article 57), et que les agents les font  avec professionnalisme, est -il normal qu’un détenu suspect retourne en détention sans être inquiété  ?

         Monsieur, n’oubliez pas que vous êtes le garant de la sécurité de vos agents.

Related posts