samedi 13 juillet , 2019

Lutte contre la Récidive au CP d’Aix Luynes

Le 15 avril 2014 vers 6h00, un détenu écroué au quartier de semi liberté sortait sur le parking extérieur pour se rendre à ses activités journalières.

C’est alors que plusieurs coups de feu ont retenti sur le parking jouxtant le Centre Pénitentiaire d’Aix Luynes, à l’heure où les collègues commencent arriver pour prendre leurs services du matin.

Le détenu venait d’être blessé et les intentions des tireurs étaient clairement de mettre fin aux jours de celui-ci, sans tenir compte des personnels présents.

Cet état de fait pourrait être risible si le CP d’Aix Luynes n’avait pas connu tant d’évasion au Quartier de Semi- Liberté, à la Maison d’Arrêt, et bien entendu une tentative d’assassinat par arme à feu sur les personnels pénitentiaire de la PEP en 2010 et l’évasion sanglante du détenu Raphaël Jimenez.

La Ministre de la Justice avait initié, il y a peu de temps, une Conférence de Consensus afin de lutter contre la récidive des détenus et accentuer leur réinsertion sociale.

Après l’assassinat devant le CP des Baumettes en 2013, ainsi que de nombreuses altercations devant les établissements carcéraux de la métropole marseillaise, aujourd’hui, on ne peut que constater une interprétation très personnelle de ce plan d’action ministérielle par certains citoyens.

Depuis plusieurs mois, l’UFAP UNSa Justice du CP Aix Luynes dénonce une surpopulation exponentielle flirtant avec les 1000 détenus pour 650 places, et une insécurité permanente liée notamment à des mesures législatives en total décalage avec la réalité du terrain.

Il y a une semaine, l’Administration peinait à faire fonctionner l’établissement du fait d’un absentéisme record lié à des conditions de travail exécrable digne d’un autre âge.

Que se serait-il passer si un Personnel avait été touché sur ce parking ???

Devrions-nous compter un mort dans nos rangs ???

L’UFAP UNSa Justice n’oubliera JAMAIS les évènements de 1992 !!!

Secrétaire local

Related posts