vendredi 27 novembre , 2020

M.A CAEN : CELLULE ZONE DE NON DROIT ! ET APRÈS ?

Après l’appellation « Porte-Clés », se verra t-on appelé « Garçon d’étage »?

Le Vendredi 3 Juillet, un de ces charmants usagers du service public pénitentiaire veut interdire l’entrée de sa cellule à notre collègue.

Genre on doit leur demander leur avis maintenant !!!!!!

Doit-on frapper aux portes avant d’ouvrir?

Alors que notre collègue entre pour effectuer son travail, avec la rigueur qui est la sienne, il se fait assené d’un coup de point au visage par la vermine.

Dans l’intervention qui a suivi,  deux autres collègues ont été blessés, l’un mordu et l’autre en évitant de se faire mordre.

Notre Directeur, qui à suivi l’intervention de A à Z, a pu se rendre compte que le voyou n’a subit aucune maltraitance et noter LE PROFESSIONNALISME des agents de la Maison d’Arrêt de Caen, malgré la colère de voir l’un des nôtres se faire molester gratuitement.

Le personnel déjà en souffrance n’avait pas en plus besoin de ça et cet acte qui doit être puni sévèrement, tant au point de vue pénitentiaire que pénal, souhaitons-le ne sera pas le début d’une longue série.

Car rappelons-le l’été ne fait que commencer, les agents sont à bout, les forces s’amenuisent, malgré les sourires de façades et les échéances à venir qui ne présagent pas d’un avenir des plus enchanteurs.

Nous noterons que nos trois collègues soucieux de ne pas dégarnir un peu plus l’effectif déjà fébrile de notre établissement n’ont pas souhaité se mettre en arrêt de travail.

Nous leur témoignons notre soutien.

Que nos bureaucrates en prennent note, avant de prendre des décisions mettant les agents de la 3 ème Force Publique de l’État dans une situation encore plus catastrophique.

La coupe est pleine !!!!!!

Le Secrétaire Local UFAP UNSa Justice

 

Related posts