jeudi 28 mai , 2020

M.A. GUÉRET Le Chef de la Maison D’Arrêt doit transgresser les ordres du Directeur Interrégional !!!

Depuis le passage au stade 3 du COVID 19 les cas sur la Nouvelle-Aquitaine augmente. Sur le département Creusois, il y aurait 12 cas pour le moment. La pandémie est là !! Nous avons un stock de masques sur la Maison D’arrêt de Guéret de quoi tenir au moins trois mois. Cependant, les consignes ordonnées au Chef d’Établissement (CE) par la Direction interrégionale (DI) de Bordeaux, sont la priorité aux personnels soignants.

« Nous sommes en guerre, en guerre sanitaire, certes. Nous ne luttons ni contre une armée, ni contre une autre nation. Mais l’ennemi est là, invisible, insaisissable, qui progresse. Et cela requiert notre mobilisation générale. » Emmanuel Macron

Dans notre prison, à l’instar des établissements médicaux et malgré le confinement, le personnel Pénitentiaire se trouve aussi en première ligne et le risque d’infecter nos familles (qui sont parfois du corps médical) et la population pénale est réel. Le bureau local UFAP UNSa Justice dénonce la mise en danger de la vie d’autrui par le Chef d’Établissement. Des masques en stock datant de la grippe H1N1 seraient sous clefs et parfois au seul bénéfice des chefs d’établissements. Cela serait une situation courante dans les établissements pénitentiaires de la Nouvelle-Aquitaine…

Le risque de contamination et bien présent, le principe de précaution doit être la règle.

Le personnel pénitentiaire travaille dans un milieu confiné et les gestes barrières ne suffisent plus. Nous n’avons plus qu’à espérer que tous les Chefs d’Établissements désobéissent enfin, qu’ils prennent leurs responsabilités et qu’ils permettent à tout le personnel d’accéder aux masques de protection, outils essentiels à la sécurité sanitaire.

Le bureau local UFAP UNSa Justice de Guéret prie son CE de transgresser les consignes du Directeur Interrégional et qu’il mette enfin à disposition les masques en stock en attendant la dotation de matériels plus récents… Nous lui rappelons son obligation de protéger son personnel et par voie de conséquence la population pénale.

En cette période de guerre, le bureau local UFAP UNSa Justice de Guéret attend de son CE, courage et bon sens !

Le 27/03/2020, pour Le Bureau Local

Alain GOUELLE.

Related posts