samedi 23 octobre , 2021

M. le Directeur Interrégional NON AUX AMALGAMES !!! CP Rennes-Vezin

L’UFAP UNSA JUSTICE  parle au nom des personnels de Rennes Vezin, en exprimant notre indignation que nous cause votre courrier accusateur relatif au code de déontologie. L’implication d’une surveillante dans un trafic au sein de notre établissement ne vous autorise pas à tirer à boulets rouges sur l’ensemble du personnel !

L’UFAP UNSA JUSTICE parle au nom des personnels de Rennes Vezin, lorsque nous disons qu’il est indécent de jeter l’opprobre sur des agents qui effectuent leur travail avec professionnalisme et avec un sens aigü du service public.

Les heures supplémentaires, bien au delà du plafond légal (50, 60 ,70 h), sont la preuve de cette volonté au détriment de la vie familiale.        

Et nous parlons au nom des personnels de  Rennes Vezin pour redire avec détermination que la priorité n’est surement pas le code de déontologie mais plutôt une lutte contre le sous-effectif.

Vous faites une allusion malsaine entre les bons et les mauvais éléments. Depuis des mois voire des années, vos personnels sont démotivés et proches du BURN OUT.

C’est pourquoi l’UFAP UNSA JUSTICE, comme ses instances régionales refusera d’aborder ce sujet en CTS et CHSCT. Que l’administration et ses représentants nous montre l’exemple (paiement indû du loyer d’un logement…).

Par contre, nous sommes favorables pour discuter du manque de dialogue social au sein de notre établissement : création de postes sans passage en CTS, opacité sur les appels d’offres, etc…

Comme l’avait dit François Mitterrand, « on ne doit pas jeter l’honneur de quiconque aux chiens » !!!

Related posts