jeudi 23 mai , 2019

MAF DE SEQUEDIN, WEEK-END CHAOTIQUE!

Ce week-end, la MAF de Sequedin a encore une fois été victime d’un sacré concours d’incompétence de la part de notre équipe de direction, avec à la clé des agressions de personnel en cascade. Ce concours oppose celui dont l’inefficacité n’est plus à prouver (depuis son éviction du CSL) à un personnel de direction (trop connu pour son incompétence) bien décider à lui rafler la palme.


Tout commence mercredi quand le second protagoniste promet, à une détenue classée TIS (terrorisme) du QI de la MAF, un transfert rapide sous d’autres cieux. Ce transfert est bien au-dessus des compétences de ce simple directeur adjoint. Malheureusement la détenue s’en rendra vite compte, lorsqu’il lui sera notifié sa prolongation d’isolement le vendredi. Bien sûr ce n’est pas le directeur qui a procédé à la notification en personne et a courageusement pris la poudre d’escampette, laissant ainsi aux agents du week-end une bombe à retardement… QUEL COURAGE !!!


Et arrive le samedi où rentre en scène notre « François PIGNON » de la pénitentiaire en personne… En effet, il n’a pas jugé bon de placer en prévention une détenue lui ayant porté un coup de pieds à 16h prétextant qu’il n’avait rien senti ! Bien sûr cette crapule, renforcée par l’impunité, a récidivé lors du repas en crachant au visage de la surveillante d’étage. S’en ai suivi une mise en prévention rocambolesque à 19h où l’on indique à la détenue qu’elle aura ses affaires quand elle sera sage. Inutile de rappeler que le 1ier surveillant de nuit n’a pas été prévenu et en assurant à la direction de permanence que la situation est selon lui « clean » ! UNE MASCARADE !!!


LAISSER LES COMMANDES A CES 2 LA, C’EST COMME LAISSER LA BARRE D’UN NAVIRE EN PLEIN CHAMP D’ICEBERG AU CAPT’AIN IGLOO AVEC STEEVIE WONDER A LA VIGIE !


Résultat du concours : Le gradé de nuit du samedi à était contraint de finir la mise en prévention en service de nuit car la détenue était en cellule sans nourriture ni couchage (vraiment au top ce capitaine !), la gradé qui a procédé à l’ouverture du QI dimanche matin s’est fait copieusement agresser (morsures/coups de poings) par la détenue TIS qui avait bien compris que le directeur adjoint lui avait vendu du rêve pour son transfert. Mais la cerise sur le gâteau de l’incompétence, c’est que tout ce joli petit monde a de nouveau agressé le personnel du dimanche après-midi !
Il est grand temps madame la directrice d’arrêter de considérer la MAF comme un sous-bâtiment en le faisant fonctionner en mode dégradé et d’y concentrer l’incompétence de vos paires.


L’UFAP UNSa Justice apporte tout son soutien aux agents ayant subi ce déferlement de violence et reste à leur disposition pour toute démarche.


L’UFAP UNSa Justice exige la plus grande sévérité envers ces détenues et exige leur transfert disciplinaire à l’issu de leur 30 jours de quartier disciplinaire.


L’UFAP UNSa Justice a hâte de voir le capitaine prendre ces fonction dans sa nouvelle structure et espère que le directeur adjoint exprimera lui aussi son « talent » au sein d’une autre structure au plus vite, le message est passé…


Pour le bureau local UFAP UNSa Justice
Benoit NORMAND David DEHAESE
C

Related posts