jeudi 11 juillet , 2019

Mais quelle mouche a piqué le CP ???

Depuis le mois de novembre, sévit au sein du CP de Nancy, un nouveau DRH, unijambiste spirituel qui prétend tout faire sur une jambe… et même sur un seul orteil !!!

Celui-ci s’était déjà fait passablement remarquer lors de la campagne de notations 2017 et 2018 en notant des agents alors même qu’il n’était pas affecté sur la structure…

Quelle bonne blague !!!  LOL !!!

Mais pire encore en faisant signer pas moins de 35 agents en l’espace de 2 heures à peine, délais de route pris !  Alors que ce rendez-vous annuel, moment si particulier qui se doit d’être une rencontre privilégiée, constructive et d’échange avec la direction… Mais ça c’est en théorie, les pratiques locales sont toutes autres… Les personnels méritent tellement mieux que ces entretiens au lance-pierres !!!

Voilà une nouvelle méthode de management. Pour ce directeur c’est signer y a rien à voir !!!

Depuis quelque temps, celui-ci veut révolutionner le CP de Nancy en imposant une nouvelle méthode de travail sur les bâtiments alors même que le groupe de travail sur la « réorganisation des mouvements en détention et le travail en équipe » est toujours en cours et qu’il n’a pas encore rendu d’avis, ni de préconisations et encore moins ses conclusions !!!            Cherchez l’erreur !!!???

Dernière lubie en date : La réorganisation du service des gradés de roulements… Ce cher monsieur a décidé de faire un bon de 10 ans  en arrière, en voulant imposer des pseudos nouveaux services qui avaient mis le CP de Nancy et ses personnels dans une grande difficulté !

Pourquoi cette volonté grotesque de mettre en place des services qui n’ont jamais fonctionnés alors que le service actuel fonctionne très bien ???

Sur fond de narcissisme et de mégalomanie celui-ci ne propose pas, il impose !!!

L’UFAP quant à elle restera bien stable sur ses appuis, car quand ce fameux « orteil » va casser c’est toute la structure qui va en pâtir !

L’UFAP exige la prévisibilité et la transparence sur ces « nouveaux » services, comme le prévoit « l’article 1er de la charte nationale de construction du service des personnels du corps d’application et d’encadrement ».

Une fois ce projet finalisé sur papier, l’UFAP demande le vote des personnels concernés ainsi qu’une validation en CTS comme le prévoient les textes pour tout changement et ou réorganisation de service. Si cette nouvelle réorganisation voit le jour, l’UFAP demande évidemment la réalisation d’appels d’offres officiels, en bonnes et dues formes, par note de service.

Monsieur le directeur, il est temps de reprendre les rennes de votre structure avant qu’il ne soit trop tard.

Il serait dommage que l’UFAP allume la bougie le 24 juin prochain.

                                                                                                   Nancy, le 14 mai 2019

                                                                                                   Pour le bureau local,

                                                                                                   N. JASNIEWSKI,

Related posts