mardi 09 juillet , 2019

Maison d’Arrêt de DIJON : les Personnels poussés à la rupture !

Dijon, le 12 mars 2019

Maison d’Arrêt de DIJON :

les Personnels poussés à la rupture !

Depuis des mois, les conditions de travail des Personnels exerçant dans cet Établissement ne cessent de se dégrader, jusqu’à la situation de crise que nous connaissons aujourd’hui.

Plusieurs explications à ce phénomène que nous allons dénoncer ici afin de faire réagir qui de droit, dans l’espoir d’éviter le conflit social qui se profile.

La première réside dans la surpopulation pénale qui avoisine les 200 % et qui pourtant, ne semble pas faire réagir nos Responsables sur la nécessité, au regard de ce chiffre inquiétant, de désengorger cette structure.

Nous savons, au regard de l’état du parc pénitentiaire français, que sur cette question nous ne ferons pas des miracles mais pour autant, des décisions s’imposent.

La deuxième raison est, pour le coup, des plus scandaleuses tant sur le fond que la forme.

En effet, il s’agit de l’attitude, vis à vis des Personnels de Surveillance, de quelques sous-fifres, petits bras armés d’une DSPIP, qui n’hésitent pas à utiliser l’injonction vis à vis de nos Camarades et Collègues pour la mise en place de la pléthore d’activités socio-culturelles.

Ainsi, ces Agents CONTRACTUELS n’hésitent pas, au delà d’ordonner, de demander des comptes à nos Collègues, épuisés sur les coursives, sur les retards de telle ou telle activité, et parallèlement, d’aller à la rencontre des Officiers afin que ces derniers rabrouent leurs subordonnés.

A ces deux explications, s’ajoute le désordre total dans lequel les changements de cellule et les différentes activités se mettent en place en totale ignorance du relevé de conclusions signé en janvier 2018 de la main de la Garde des Sceaux qui, rappelons-le, n’est juste que notre Ministre de Tutelle.

Face à l’épuisement physique et moral des Personnels de cet Etablissement, l’Union Régionale UFAP de DIJON a décidé de siffler la fin de cet intermède récréactif pour celles et ceux qui s’amusent de cette situation en leur indiquant que la crainte va changer de camp.

…/…

…/…

D’ici mardi 19 mars prochain, date à laquelle se tiendra une réunion portant sur ces sujets, avec M. COLY, Directeur de cette structure, l’Union Régionale UFAP de DIJON exige que toutes les activités conduisant à mettre en péril la sécurité des Personnels soient placées sous les éteignoirs de la Raison et dans le cas contraire, l’Union Régionale UFAP de DIJON accompagnera les Personnels de cet Etablissement dans toutes formes d’actions paralysant le fonctionnement de cette structure.

Durant la journée de mardi 19 mars, notre Organisation Syndicale exigera la stricte application du Relevé de Conclusions de janvier 2018, et participera avec les Responsables de cette structure à la réorganisation de la journée de détention, permettant ainsi aux Personnels de Surveillance Pénitentiaires d’exercer le métier pour lequel ils ont été recrutés et formés.

Enfin, nous mettrons tout en oeuvre pour remettre à leur place les sbires et sous-fifres en tous genres, de passage dans notre Institution, qui manifestement, pensent être trop intelligents pour notre univers mais sont incontestablement trop « cons » pour sévir ailleurs.

Pour l’Union Régionale UFAP de Dijon

Les Secrétaires Généraux

Thierry CORDELETTE – Laurent BOITRAND – Bastien DELAGNEAU -Angui ANASSÉ

U.R UFAP – 72 rue d’Auxonne – 21 033 DIJON Cedex – Tél : 03.80.63.85.78 – Fax : 03.80.65.24.86 – Port : 06.11.30.68.66

Related posts