dimanche 22 mai , 2022

Maltraitance, incompétence, copinage !-RENNES VEZIN

Rennes/Vezin le 14 décembre 2020 

Voici les trois nouveaux fléaux du Centre Pénitentiaire des Hommes de Rennes/Vezin.

La maltraitance sévit en ce moment sous la tyrannie d’une infime partie de notre hiérarchie à l’encontre exclusivement des Personnels de Surveillance.

Où commence et où finit le harcèlement ?

Interrogeons-nous ? Posons-nous les bonnes questions ?

Une seule personne semble être à la base de cette tyrannie quotidienne, qui remet jour après jour en cause le professionnalisme des agents, par le biais de demandes d’explications , des mails assassins, des captures d’écran via les vidéos surveillances dignes d’une classe de maternelle 1ère année.

Où est le dialogue social tant vanté par l’ensemble de la classe politique de ce pays, et piétiné avec délectation par cette personne ?

Le mot d’ordre d’une grande famille comme la nôtre devrait être : – « aidons-nous les uns les autres ».

Ici c’est devenu : – « aide toi, le ciel t’aidera ». Si le regretté Coluche était encore de ce monde il rajouterait pince sans rire:- « le pauvre, il peut attendre longtemps » !

Le dialogue social n’existe plus où si peu au CPH Rennes/Vezin !

Il est piétiné au quotidien au grand plaisir de ces quelques tordus de l’esprit, qui confondent commandement et dictature. 

Il n’y a peut-être qu’une feuille à cigarette entre faire un bon chef et devenir un mauvais dictateur, cela semble être le cas dans cet établissement.

Le plus incompréhensible reste de voir le grand patron fermer les yeux devant ce putsch qui balaie jusqu’à ses propres convictions.

L’UFAP Unsa Justice rappelle pour tous ceux qui ne l’auraient pas compris, que la justice existe aussi pour l’ensemble des Personnels de cet établissement.

L’UFAP Unsa Justice, syndicat majoritaire du CPH Rennes/Vezin, a fait voter lors des CTS le recours à l’ancienneté pour tous les postes qui s’ouvrent où se libèrent, afin que l’ascenseur social ne soit pas une chimère, ici, dans notre établissement ! Voir les derniers arrivés occuper les « meilleurs » postes au détriment des anciens est aberrant !!!!

Cette politique du copinage doit cesser au plus vite. Il en va de la crédibilité de toute la hiérarchie aux yeux des Personnels.

Confondre compétence et copinage donne froid dans le dos. C’est bien là le pire des outrages. Il démontre le manque cruel d’empathie de certains vis à vis de leurs subordonnés

Le Personnel ne se mène pas à coup de triques, de demandes d’explications, de blâmes ou de menaces !

Le Personnel est avant tout un être humain.

NE BANALISEZ PAS, REAGISEZ, (SLOGAN de la campagne sur le harcèlement)

Nous avons trop entendu ces derniers temps : – « s’ils t’ont dans le viseur, t’es mort » !

L’UFAP Unsa Justice clôturera ce tract par ces simples mots destinés aux personnes avisés : –  « A condition d’abord de retrouver l’arme perdue… ».

                                                                                      Pour le bureau local de l’UFAP

                                                                                                   Le Secrétaire

Related posts