vendredi 03 avril , 2020

Mascarade !

Suite au tract relatant la succession d’incidents graves subis par des collègues pour une histoire de téléphone il y a deux jours, l’heure de la commission de discipline est venue.

Le verdict tombe, 20 jours de confinement !

Revenons sur les faits : Le détenu a bousculé un agent en le poussant au torse, a saisi la main d’un autre agent et l’a bousculé, il a tenté de prendre le téléphone des mains de la gradée et lui a saisi le poignet. Il a refusé de se soumettre aux multiples injonctions des agents présents, tout en semant le trouble dans la détention toute entière !!!

Des incidents qui, dans n’importe quel autre établissement, se seraient terminés au Quartier Disciplinaire par une mise en prévention du délinquant !

Le résultat de cette Commission De Discipline laisse les personnels dans le désarroi le plus complet et avec un goût plus qu’amer !

Le sentiment d’injustice vécu ainsi que d’abandon est ici poussé à son paroxysme !

Voilà le résultat de ce genre de gestion…, de décisions… !

Petit retour en arrière : Nous avions rencontré le Chef d’ Établissement, lors d’une intersyndicale, concernant ce même détenu, nous avions averti et alerté notre Direction locale du potentiel danger à laisser ce genre d’individu trop prendre ses aises !!!

En effet, concernant ce détenu, celui-ci multiplie et cumule les incidents disciplinaires et il s’en tire souvent à bons comptes !!!  Pas moins de 7 Comptes Rendus d’Incidents traités depuis le 01/03/2018. De quoi naturellement s’inquiéter ! Mais pour la Direction ???

Pour l’exemple, un passage en CDD lors de récents exploits (bagarre entre détenus) : Il a simplement été déclassé…, car celui-ci bénéficiait alors d’un régime de « confiance » en tant qu’auxiliaire !!!

Simplement« HALLUCINANT » !

Nous avions demandé également son transfèrement estimant qu’il « prenait un ascendant certain sur une partie de la détention ».

Bref… La Direction locale ne pouvait ignorer ce qui allait se passer ! Pour autant les messages de fermeté nécessaires à un juste retour de l’autorité dans notre établissement sont toujours manquants !   

  20 jours de confinement ! HONTEUX !!!

La situation est surréaliste et les personnels sont écœurés !!!

Le bureau local UFAP UNSa Justice dénonce cette situation et se réserve le droit d’engager d’autres modalités de communication et d’actions si la situation ne s’améliore pas dans un avenir très proche ! Il y a urgence !!!

Les personnels méritent tellement mieux !!!

Pour l’UFAP UNSa Justice,

Gaëlle Lopez

Related posts