MENACES, INSULTES, INTIMIDATION, PROCHAINE ETAPE L’AGRESSION ? – Condé-sur-Sarthe CP

Le jeudi 26 novembre 2015, une personne détenue connue pour avoir des problèmes « relationnels » avec le personnel féminin a de nouveau fait parler d’elle.

En effet, alors que des mesures avaient été prises contre cette personne détenue afin que celle ci ne croise plus de surveillantes lorsqu’elle était affectée en MC1 et MC3, nous constatons qu’aujourd’hui ces mesures ne sont plus prises en compte.

De plus, cette personne détenue étant classée auxiliaire remplaçant, celle-ci peut effectuer son travail sur les quatre étages du bâtiment lors des jours de repos des autres personnes détenues.

Malgré plusieurs observations faites sur celle-ci concernant son comportement et ses diverses réflexions plus que douteuses envers le personnel féminin, aucune décision n’a été prise afin de mettre fin à ces agissements.

C’est donc en toute impunité que ce détenu s’est permis d’insulter et de menacer une de nos collègues présente en MC2.

C’est en effectuant ses taches d’auxiliaire remplaçant au rez de chaussée qu’il a insulté et menacé la collègue présente à cet étage.

Faut-il attendre une agression d’un personnel féminin afin d’espérer une réaction de notre hiérarchie ?

L’UFAP UNSa Justice demande à ce que les mesures prises précédemment soient de nouveau appliquées concernant cette personne détenue.

L’UFAP UNSa Justice demande une sanction exemplaire et le déclassement de cette personne détenue afin de limiter ses différents mouvements dans le bâtiment.

L’UFAP UNSa Justice apporte tout son soutien à la collègue victime du comportement inacceptable de cette personne détenue.

Le Bureau Local UFAP-UNSa Justice

Le 26 novembre 2015.

Related posts