MISSIONS P.S.E : Un No Man’s Land Pénitentiaire !…

Depuis plusieurs années, l’UFAP UNSa Justice ne cesse d’alerter l’Administration, sur les conditions d’exercice difficiles des Agents P.S.E.
En effet, « l’indigence » que traversent certains pôles P.S.E est totalement SCANDALEUSE !… Entre le manque d’effectifs, l’absence de charte nationale des services, les tâches administratives en augmentation (traitement des jugements, planification SEQUOIA, préparations fiches renseignements, enquêtes PSEM / ARSEM), la gestion du matériel, la pose des bracelets électroniques, la gestion des alarmes, l’écrou déporté, les interventions techniques, la draperie civile, etc., les Personnels sont arrivés à un point de saturation !
L’UFAP UNSa Justice voit clair dans le jeu de l’administration :
‐ diviser les uns pour régner sur les autres ;
‐ instaurer un climat délétère au sein des services ;
‐ jeter le discrédit et la suspicion sur les Personnels…
L’UFAP UNSa Justice dénonce le traitement déplorable que subissent les Personnels de surveillance en SPIP (dénigrement, écrêtage des heures supplémentaires, insécurité…).
De plus, l’UFAP UNSa Justice tire la sonnette d’alarme quant à la charge de travail des surveillants PSE !… En effet, avec « la loi de programmation pour la justice », telle que pensée par la DAP, le nombre de placés sous surveillance électronique va exploser et quasiment aucun renfort d’effectif n’est envisagé dans l’étude d’impact de cette loi !
Voilà entre autre pourquoi, la 1ère Organisation Syndicale est opposée à cette loi de programmation totalement dénuée de moyens !
Pour l’UFAP UNSa Justice, nous rappelons encore et toujours, notre détermination à faire bouger les lignes :
 L’UFAP UNSa Justice EXIGE un changement des pratiques managériales en SPIP !
 L’UFAP UNSa Justice EXIGE une charte nationale de services PSE et le respect du protocole d’accord de 2009
quant à la récupération et/ou indemnisation des heures supplémentaires.
 L’UFAP UNSa Justice EXIGE le doublement « systématique » des agents P.S.E lorsqu’ils vont en mission
extérieure !
 L’UFAP UNSa Justice EXIGE la relance des groupes de travail sur les missions PSE, afin d’aboutir à une
harmonisation des pratiques.

Paris, le 01 octobre 2018
Pour l’UFAP UNSa Justice,
Jean‐François Forget

MISSIONS PSE

Related posts