MOBILISATION REGIONALE DES SPIP : POINT D’ETAPE

Le 7avril 2016 a eu lieu la mobilisation régionale d’Ile-de-France, en lien avec le mouvement national au sein des SPIP.

L’UFAP-UNSa Justice, tient tout d’abord à remercier l’ensemble des personnels qui se sont mobilisés lors de cette manifestation.

Ceux sont 80 personnels syndiqués et non syndiqués qui se sont réunis devant la Direction de l’Administration Pénitentiaire, afin de faire entendre leurs revendications.

Face à cette détermination, la Directrice de l’Administration Pénitentiaire, a rencontré l’ensemble des organisations syndicales en présence.

Cependant, l’UFAP-UNSa Justice, 1ère Organisation Syndicale du Ministère de la Justice, n’a pu que constater une fois de plus, une veine tentative de l’unité syndicale visant à l’évincer de la table des négociations.

Que penser de cette conception du syndicalisme, quand l’une des OS membre de cette unité syndicale n’a pas souhaité faire le déplacement ?

Qu’à cela ne tienne, une délégation de l’UFAP-UNSa Justice a été reçue individuellement par la Directrice de l’Administration Pénitentiaire. Lors de cette réunion, l’UFAP-UNSa Justice a tenu a rappelé à la DAP le malaise et la souffrance de l’ensemble de la filière insertion Probation.

La Directrice de l’Administration Pénitentiaire, mettant en avant les efforts réalisés par l’Administration en faveur de la Filière Insertion Probation (Doctrine d’emploi, RPO 1, Contrainte Pénale…), fait fi du malaise vécu par les personnels (MO/MF) et les raisons de cette mobilisation d’ampleur nationale

L’UFAP-UNSa Justice a donc tenu à lui rappeler ses revendications et a souhaité obtenir des réponses.

Nos revendications : Les réponses de la DAP :
Ouverture de négociations statutaires et indemnitaires pour la FIP : Statutaire : La DAP s’est prononcée favorablement sur cette question, sans pour autant prendre d’engagement sur une date d’ouverture des négociations. Elle invoque des délais lointains et des réserves budgétaires.

 

Indemnitaire : La DAP précise une remise à niveau du dispositif indemnitaire en envisageant les échéances suivantes : Fin 2016, début 2017.

 

Un plan de recrutement inscrit dans la loi de finance de 2017 : La DAP n’a pris aucun engagement sur ce point. Elle a souligné l’effort historique réalisé ces dernières années en matière de recrutement. Elle a abordé un hypothétique plan triennal pour 2018. L’UFAP-UNSa Justice a une fois encore, précisé que les ratios appliqués par l’IGSP (82 dossiers/CPIP) ne sont pas en conformités avec les réglementations européennes.

 

Arrêt de la pré-affectation : Il a été annoncé par la Directrice de l’Administration Pénitentiaire que la suppression de la pré-affectation débuterait dès la prochaine promotion de CPIP. A ce titre, cette dernière a tenu a rappelé les difficultés organisationnelles qui seront engendrées par cette décision.

 

La situation des Assistants de Service Sociales :

 

La DAP a évalué le nombre d’agents concernés par cette situation. Ce sont donc 411 ASS qui à ce jour, se retrouvent selon la DAP, victimes d’un « problème de droit ».

La DAP est en discussion avec le service de l’Etat sur des questions essentiellement juridiques et apportera des éléments de réponse rapidement.

 

 

En conclusion, la DAP a déclaré vouloir sortir de cette crise le plus rapidement possible, les négociations avançant favorablement.

L’UFAP-UNSa Justice, a souligné l’importance des annonces faites par le Ministre et l’attente que celles-ci génèrent au sein de la filière.

LA MOBILISATION RESTE DE MISE ET LA LUTTE CONTINUE PLUS QUE JAMAIS !

NOUS NE RECULERONS PAS AVANT DE VOIR ABOUTIR NOS REVENDICATIONS !

Madame la Directrice, une sortie de crise ne sera envisageable, que lorsqu’une ligne budgétaire et un calendrier de discussion seront clairement établis, en conformité avec la loi du 5 Juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social.

Paris le, 7 avril 2016

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Les représentants de la FIP

070416 – FIP – Mobilisation régionale des SPIP- Point d’étape

Related posts