Nous avons signé et après…

Une fois la signature apposée sur le Relevé de Conclusions, le syndicat UFAP UNSa Justice passe à la phase concrète de l’application. Pour les esprits chagrins et autres piètres poètes, le temps est venu pour nous de rasséréner le climat au sein de nos prisons.

Le syndicalisme pour l’UFAP UNSa Justice est synonyme de responsabilité. C’est pourquoi, en toute transparence et en démocrate, fidèle à nos valeurs nous avons suivi la volonté du terrain.

Jean François FORGET à contrario d’un certain petit « Nabotléon » a consulté et écouté ses troupes.

Au cas où certains auraient oublié, les secrétaires généraux, régionaux, locaux sont en grande partie des surveillants. Sous prétexte d’avoir une opinion contraire, d’autres « collègues » ont senti le besoin de menacer, d’insulter et de caricaturer ces derniers via les réseaux sociaux. Il est vrai, messieurs, que vous êtes plus efficients derrière un ordinateur que d’apporter des propositions crédibles afin de faire évoluer les métiers pénitentiaires.

Le Ché de pacotille nous avait annoncé une continuité dans l’action, comme le dépôt de clefs, le durcissement de l’action, l’appel au CMO concertés, une marche HISTORIQUE dans les rues de Paris, etc… voilà que la baudruche s’est dégonflée. Dans tout ça, les agents y voient clair comme dans de l’eau de BOUDINS ou plutôt de BAUDIN.

Trahi, Ecœuré, Dégouté…parodions les tristes mots d’un secrétaire Général, il est vrai que sa jeunesse pénitentiaire lui fait méconnaitre que pour 1% de PSS son organisation avait sacrifié la 8ème semaine de congé dans le cadre de la mise en place des 35 heures. TRAHISON vous avez dit TRAHISON ?

Une fois ce constat fait, les personnels pénitentiaires n’ont pas besoin de division ! En toute humilité, si le chantier demeure vaste, les mesures qui seront mises en place dans un futur proche rentre dans le cadre d’une avancée sans précèdent. L’Union Régionale UFAP UNSa Justice Réunion Mayotte ne se laissera pas disperser par des stratégies électoralistes médisantes et de caniveaux. Des combats propres à notre île sont encore à mener sur nos différentes structures dans l’intérêt de TOUS les personnels pour notre sécurité et nos conditions de travail.

« La critique destructive ne fait que blesser, la critique constructive nous fait progresser. » à méditer…

Related posts