mercredi 20 mars , 2019

Nouveaux Etablissements – Les Personnels Administratifs aussi restructurés

L’arrivée de deux nouveaux établissements pénitentiaires sur la DISP de Lyon revient fréquemment dans les conversations lors de nos déplacements.
Les interrogations restent importantes pour les Personnels Auvergnats et Valentinois.

Il n’y a pas de doute, l’attente est interminable pour les Personnels Administratifs !

CP Auvergne

La fermeture des MA de Clermont et de Riom ainsi que du CD de Riom concerne 14 Adjoints Administratifs. 14 postes sont offerts dans le nouvel établissement. Et pourtant…

La nomination comme Chef de Projet de l’ex-directeur du CP Riom a des conséquences directes. Certains de nos Collègues pensent ouvertement que les futures équipes administratives sont « ficelées » d’avance et ce malgré la consultation des Adjoints Administratifs par le service RH de la DISP de Lyon. C’est d’autant plus légitime que la gestion du premier poste d’Adjoint Administratif manque à notre goût de transparence (pour mémoire : poste présenté en CAP de mobilité, puis retiré lors de la commission au profit d’une mobilité interne).

Pour les Secrétaires Administratifs, nous avions interrogé l’administration sur l’opportunité de proposer le poste du SPIP de Clermont-Ferrand au recrutement alors que l’organigramme du CP Auvergne laissait penser à un surnombre chez les SA …

CP Valence

Ici, pas de tant pour tant au niveau des effectifs, les 5 Adjoints Administratifs et les 2 Secrétaires Administratifs trouveront normalement leur place. Cependant les questions des Personnels Administratifs demeurent !

Pas de consultation sur leur volonté ou non d’intégrer le nouvel établissement. Mieux, un Personnel Administratif sollicitant une rencontre avec un membre de l’équipe projet s’est entendu répondre en substance que cela ne faisait pas partie des priorités, hormis pour les postes à profils !!!

Heureusement que la prise en compte de la place des Personnels Administratifs est bien la priorité de l’UFAP-UNSa Justice.

L’accompagnement doit être une urgence lors des restructurations. Nous tenons à rappeler à l’administration que l’enjeu est double : des fermetures de services et leurs réouvertures dans de bonnes conditions.

Aujourd’hui cet accompagnement est loin de répondre à nos attentes, à ce titre l’UFAP-UNSa Justice demande :

Une communication efficace afin d’informer les Personnels Administratifs sur les postes à couvrir.

Un état des lieux actualisé par le service RH de la DISP.

Un dédommagement légitime venant compenser le bouleversement induit notamment pour les Adjoints Administratifs en position de chef de service dans les petites Maisons d’Arrêt.

Une réaffectation prioritaire tenant compte des postes occupés (postes à profils) dans les anciennes structures et des vœux individuels.

Une étude bienveillante des mobilités consécutives aux restructurations. L’UFAP-UNSa justice : des projets, un avenir !!!

 140916 – Nouveaux établissements les PA aussi restructurés

Paris, le 16 Septembre 2014.
Pour l’UFAP-UNSa Justice Fabrice BEGON,
Secrétaire National Pour les Personnels Administratifs.

Related posts