lundi 23 septembre , 2019

NUMÉRIQUE EN DÉTENTION… MALWARE À L’HORIZON ?

Présenté en octobre 2018, le projet « NED », pour Numérique En Détention, est en cours d’expérimentation dans plusieurs structures (Dijon, Meaux et Nantes) ; le tout, bien entendu et comme d’habitude, sans concertation avec les organisations syndicales…

Bien que présenté comme un outil à destination des Personnels, autant le dire d’emblée : aucun service ne sera créé pour les Agents !… les 530 millions d’euros investis sont bien destinés aux détenus et leurs familles… Plusieurs services (cantines, réservation parloirs, virements bancaires…) sont proposés aux détenus et à leurs proches, ainsi qu’à des tiers ou des partenaires (Éducation nationale, CNED, emploi,…) via des portails informatiques…

Notre Organisation Syndicale est très réservée sur le sujet…

Le NED peut, sur certains aspects, soulager le quotidien des Personnels de certaines tâches ingrates et chronophages… Selon la DAP, fini le ramassage des bons de cantine, finies les prises de tête du type « Surveillant, t’as pas ramassé mon bon de cantine !… »… C’est ce que l’UFAP UNSa Justice appelle de ses vœux, tout en restant septique sur l’objectif… Les détenus seront seuls responsables des commandes passées comme du respect des délais et les familles seules responsables des réservations parloir ou des virements bancaires effectués… Autant de points de crispation ou de mauvaises raisons en moins pour les détenus et les familles de s’en prendre aux Personnels pénitentiaires !… Malheureusement, ils ont en trouveront d’autres, faisons leur confiance !…

Pour autant, de nombreuses interrogations demeurent… Quid de la maintenance en  cas  de  défaillance informatique ? Quel sera le système de secours ? Quid des dégradations causées par la population pénale ?

Et surtout, quid de la SÉCURITÉ ? La mise en place d’un système informatique type « intranet » n’est pas la garantie absolue contre des tentatives d’attaque ou de détournement du système… En Belgique, à la prison de Beveren, les détenus sont parvenus à se servir d’une faille dans le système (Prison Cloud) pour envoyer des emails à l’extérieur et, pour certains, continuer leurs activités criminelles depuis leur cellule… Vive la normalisation carcérale !…

Le NED aura des répercussions non négligeables sur la sécurité des Personnels et des structures… L’UFAP UNSa Justice exige que la DAP présente des garanties maximales de sécurité avant la généralisation prévue pour 2020 !…

Enfin, à l’heure où certains logiciels de gestion (RH, paie, etc…) des Personnels pénitentiaires sont loin d’être performants et où le parc informatique présente une obsolescence bien plus que programmée, l’UFAP UNSa Justice s’interroge sur le bien-fondé d’un si gros investissement financier… La question se pose d’autant plus que l’évaluation du Secrétariat d’État au numérique, parue en juin dernier, classe la Justice bonne dernière (« bilan catastrophique, il est urgent de réagir») en matière de démarches administratives en ligne… Notre ministère s’est vu attribuer à la triste note de 02/20 !…

Pantin, le 08 juillet 2019

Pour l’UFAP UNSa Justice,

Le Secrétaire Général, Jean-François FORGET

Related posts