mardi 20 octobre , 2020

Où est passé CHARLIE ??? – CP LAON

Les évènements dramatiques du 07 janvier dernier ont eu pour conséquences de mettre sur la place publique le débat sur le prosélytisme au sein de nos détentions.

Une fois de plus, comme après chaque événement médiatique, nous avons eu droit à de long discours, de grandes annonces de la part de nos politiques.

Une fois de plus, l’orage est passé, et les personnels continuent de subir ce que l’UFAP UNSA Justice dénonce depuis de nombreuses années à savoir la gestion catastrophique de nos détentions et l’absence d’une réelle politique pénitentiaire.

Une fois de plus, leur irresponsabilité a mis en péril les personnels pénitentiaires. En effet, aujourd’hui vendredi 6 mars 2015, un mouvement collectif a éclaté au Centre Détention  à LAON.

Un détenu clairement identifié comme intégriste, a fait un appel à la prière collective au niveau d’une aile de la détention A2W. Après avoir étendu des draps afin de cacher l’aile de la visibilité des Personnels présents, il a « appelé à prier » les autres détenus l’ont massivement  rejoint. Les surveillants ont rapidement réagi pour mettre fin à l’incident.

L’UFAP Unsa Justice condamne nos dirigeants face au laxisme ambiant régnant dans nos détentions.

L’UFAP Unsa Justice condamne nos dirigeants sur la non prise en compte de la dangerosité de certains profils en particulier ceux liés aux actes de prosélytisme.

L’UFAP Unsa Justice demande des mesures disciplinaires exemplaires pour les protagonistes de ce mouvement collectif

Le Bureau local

 

Related posts