Tract Bar le Duc; Où sont les F.S.I.???

Le jeudi 28 juin 2018, un détenu connu pour des troubles d’ordre psychologique se voit dans un premier temps extrait pour des examens neurologiques auxquelles se rajoute des problèmes d’hydrocèle. Bref, sa situation nécessitera une hospitalisation.

Au vu de l’urgence, il sera opéré sur Bar-le-Duc avant un transfert vers l’UHSI de Nancy prévu dans un premier temps le samedi…

Sans anticipation quelconque, au vu des effectifs restreints le week-end, cette charge incombant à l’administration, une équipe de deux agents (adjoint au chef d’établissement et l’agent promenade) est envoyée pour une escorte 2 !!!

Le temps d’obtenir une ambulance, le détenu est de nouveau au plus mal…Son transfert vers l’UHSI est reporté  au lendemain. Donc le dimanche, l’escorte composée à nouveau de 2 agents (cette fois-ci le rez-de-chaussée et la promenade) se voit dans l’obligation d’accompagner ce dernier vers l’UHSI.

Et pendant ce temps-là, la détention est tributaire de ces absences…Et la sécurité aussi !!!

D’autant plus qu’avec les fortes chaleurs du week-end, les détenus étaient nombreux sur les cours de promenades… Les risques de projections et de bagarres étaient décuplés !!!

La sécurité des agents ne peut pas se jouer à la « roulette russe » !

L’UFAP exige que dans ce genre de situations, il soit fait appel aux forces de sécurité intérieure !

L’UFAP déplore encore une fois les faiblesses de notre administration et la mise en danger régulière  de ses personnels…

Nous ne pouvons pas sans arrêt compter sur le facteur chance…

 

02 juillet 2018,

Le bureau Local,

Related posts