jeudi 24 octobre , 2019

Ouf… Il s’en est fallu de peu…

À Vivonne, le 14 juin 2019

Au lendemain de la prise d’otages sur le CP de Condé-sur-Sarthe, les collègues du QI-QD ont trouvé lors d’une fouille de cellule :

– une arme artisanale à partir de lames de rasoir

– un couteau affûté et aiguisé

De plus pendant son transfert du QI vers le QD, les collègues ont découvert 2 lames de rasoir qu’il avait caché…

Cette personne détenue a déjà fait parler d’elle, lors d’une fouille au CDH, où les recherches avaient été fructueuses : cagoule, téléphone…

Ces fouilles s’accompagnent naturellement de menaces de mort réitérées envers le personnel !

Pour le bureau local UFAP-UNSa Justice, il est clair que le personnel du CP Poitiers-Vivonne n’est pas payé pour servir de chair à découper pour les personnes détenues.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice, demande à nouveau, l’organisation de fouilles sectorielles sur l’établissement compte tenu du fait que le CP est une prison dite « sécuritaire ».

Le bureau local UFAP-UNSa Justice apporte son soutien aux collègues qui tous les jours risquent leurs vies pour accomplir la mission régalienne qui leur incombe, sans oublier la noble mission de « RÉINSERTION » de la population pénale.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice demande à la Direction d’assurer la sécurité de son personnel en mettant en œuvre les mesures nécessaires.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice

Related posts