mardi 09 juillet , 2019

Parce que l’utopie n’est pas le créneau de l’UFAP – Alençon Condé-sur-Sarthe CP

Suite à la dernière réunion de travail réunissant les quatre OS et la direction de nouveaux points on été porté à notre connaissance

En effet une note de la DAP du 3 mars 2015 stipule plusieurs points à améliorer au CP Condé dont les plus gros points sont la consommation d’heures supplémentaires ainsi que le taux d’absentéisme beaucoup trop élevé.

A ce constat celle ci nous propose des solutions…..

  • revoir l’organisation du service
  • être vigilant sur les horaires des postes à coupure
  • fusionner l’équipe mixte au roulement et baisser le nombre de longue journée
  • mutualiser l’équipe infrastructure et l’équipe QID
  • limiter le nombre de poste fixe a 20% de l’effectif établissement
  • mutualiser le plus possible les postes
  • faire que l’équipe parloir soit le plus polyvalent possible.

Le 10 mars le Directeur Interregional insistait encore sur le fait que le nombre d’heure supplémentaire sur Condé était beaucoup trop élevée en stipulant que le nombre d’heure supplémentaire par agent dans l’établissement avec UN ORGANIGRAMME DE 206 (alors que faut il encore le souligner nous ne sommes pas 206 !!!!!! ) était de 18.4h, sa demande est clair celui ci veut que ce nombre tombe a 14.08H par agent alors que la DAP elle va encore plus loin en demandant à ce que ce nombre passe a environ 13h

Pour l’UFAP Unsa Justice le temps de l’UTOPIE est terminé depuis longtemps pour arriver a une diminution du nombre d’heure supplémentaire on nous demande de revoir un service qui ne peut être revu vu le manque d’effectif présent tout cela pour faire passer la pilule de la suppression des postes qui à été effectué et pour continué a en supprimer d’autre comme le deuxième agent promenade….

En réponse a l’administration l’UFAP Unsa Justice se positionne sur UNE LIGNEE SIMPLE ET CLAIRE sans effectif supplémentaire impossible de revoir un service digne de ce nom et surtout il est inutile de spécifier que nous ne feront pas de service juste pour en mettre plein les yeux aux agents alors que nous saurons pertinemment que celui ci ne tiendra pas et fera tourner les agents en 4/2…..

A l’UFAP Unsa Justice nous sommes des agents de terrain et nous ne connaissons que trop bien la fatigue occasionnée par du 4/2, certes nous aurons moins d’heures car nous aurons moins de nuit a effectué mais a contrario nous seront bien plus souvent au travail en service de journée donc en coursive ……

Nous ne sommes fermé a aucune proposition de refonte d’un service contrairement a ce qui a été annoncé par l’OS majoritaire du CP Condé, nous ne voulons juste pas tomber dans une utopie qui va nous faire basculer vers encore plus de fatigue et de rupture familiale.

Car a l’UFAP Unsa Justice nous ne cesseront jamais de le répéter seul une augmentation de notre effectif présent pourra alléger notre charge de travail.

A ce jour l’UFAP Unsa Justice demande a ce qu’un apport de 25 agents soit effectué sur le CP Condé afin que nous puissions enfin travailler sur un service qui ne sera pas qu’une utopie malsaine.

Le 18 Mars 2015

Le bureau local

 

 

 

 

 

Related posts