PARIS LA SANTE : Et ils osent nous parler d’attractivité !

Décidément, plus les années passent dans la maison pénitentiaire, plus les lacunes s’alourdissent au sein de notre administration. Une fois n’est pas coutume, c’est la pénitentiaire d’en bas qui fait les frais de la gestion désastreuse de la pénitentiaire d’en haut.

C’est aujourd’hui aux collègues de la MA de Paris la Santé d’en subir les conséquences !
A quelques jours de l’affectation des personnels sur la structure, prévu le 03 septembre prochain, nous assistons à un véritable coup de théâtre de la part des ténors de la DAP.

S’appuyant sur la complexité des travaux, « site en centre-ville, nécessité de combler les sous-sols, démolition intégrale du quartier haut, Bla Bla Bla …bla bla bla », les têtes pensantes du nouveau millénaire qui semblent découvrir ces éléments ont décidé unilatéralement de reporter la prise de fonction de nos collègues au 26 novembre 2018. Dans sa grande bonté, une équipe réduite rejoindra toutefois l’établissement le 03 septembre pour renforcer les murs. QUI, COMMENT, POURQUOI, Sur quels critères ???

C’est purement et simplement du foutage de gueule !

Bon nombre de collègues ont été mis en congé annuel avant de rejoindre leur établissement, bon nombre de nos collègues ont bien évidement fait le nécessaire pour se loger, bon nombre de nos collègues se sont organisés pour leur future affectation (nourrices, crèches, établissements scolaires etc.). ET AUJOURD’HUI,
la DAP leur impose une nouvelle date de prise de fonction retardée de plus de deux mois.

De qui se moque t’on !

Et après cela, ils s’étonnent encore du manque d’attractivité de notre profession.

L’UFAP UNSa Justice dénonce cette gestion catastrophique des ressources humaines et exige que les
services de la DAP revoient leur copie dans le respect de la qualité de la vie familiale des personnels
pénitentiaires.

Paris le 20 août 2018
Le secrétaire général adjoint
Stéphane BARRAUT

200818 et ils osent nous parler d’attractivité!!!

Related posts