mardi 09 juillet , 2019

Pas rassurant!

Disons le tout net, les agressions qu’ont subi les collègues à Condé S/Sarthe et au Havre n’ont rien de bien rassurantes pour nous autres Personnels du CPH Rennes/Vezin.

Demain nous ouvrirons une UDV (Unité pour Détenus Violents) au beau milieu d’un Quartier Disciplinaire et d’un Quartier d’Isolement.

Absurde!

Une telle Unité devrait être en fait un Quartier indépendant (détention, promenade, salle de sport, parloir), isolée de toutes les autres détentions, avec une équipe de surveillants et gradés dédiée, formée et équipée des dernières technologies : « scanner corporel, tenues anti-agressions, des trappes de menottage et entraves, des menottes pour tous les déplacements, … ».

Ce projet, qui demain sera réalité ici au CPH Rennes/Vezin, est inadapté aux détenus Ultras Dangereux que nous recevrons et qui, n’en doutons surtout pas, seront tout aussi fanatiques et incontrôlables que ce djihadiste qui a sévi au Havre.

Ce projet est bâclé, fait à la va vite, destiné uniquement à satisfaire l’opinion publique, sans se soucier des Personnels qui seront très vite dépassés par les notes de service qui n’auront qu’un but : « adoucir la détention de ces gentils détenus ».

Et qui sait, peut-être qu’ils auront droit, eux aussi, à une sortie de nuit pour voir un match de Football ? Nous sommes tellement ridicules !

Lors de la visite du directeur de l’administration pénitentiaire, le 17 juin, le bureau local a attiré l’attention de M. BREDIN sur toutes ces problèmes.

L’UFAP Unsa Justice du CPH Rennes/Vezin sonne le tocsin, l’étau se resserre…

Pour le bureau local UFAP Éric TOXE

Related posts