lundi 23 septembre , 2019

PerPignan mieux que Lourdes … ???

Les miracles ont lieu à Perpignan : la preuve ? Un détenu géré au quartier d’isolement (avec des mesures de sécurité maximales) depuis plusieurs semaines a bénéficié d’une mesure unique en France …les surveillants ont dû s’équiper de tenues pare-coups pour l’amener en extraction hôpital en service de nuit !!!

On croyait à une plaisanterie…mais non !

Et 4 jours plus tard, oh miracle !!! le même détenu a été placé au SMPR avec comme seule mesure de sécurité la simple présence du gradé… comme s’il était devenu doux comme un agneau !

Rappelons qu’au SMPR l’ouverture et la fermeture de la cellule se fait souvent seul et que le week-end aussi le surveillant est seul !

Comment peut-on du jour au lendemain passer d’une sécurité maximale à une sécurité inexistante ?

C’est le monde à l’envers ! Au QI, il y a des détenus « dingues » qui aboient en se prenant pour des chiens ou d’autres qui se baladent nus en défèquant à même le sol alors qu’ils devraient être soignés dans des structures adaptées, et au SMPR se trouvent des détenus dangereux qui devraient être gérés en détention du style« QHS ».

Pourquoi n’avoir pas écouté l’UFAP qui demande le transfert de ce détenu depuis quelques mois déjà ?

Mais ce n’est pas le seul miracle qui a eu lieu sur notre établissement puisque déjà auparavant une escorte avec 3 agents à 17h s’est transformée en une escorte à 2 lors de la relève : en quelques minutes, le détenu était donc passé de « loup féroce » à « mouton » !

Il faut vraiment que les choses soient prises au sérieux par l’administration, surtout quand on sait que la situation va empirer dans les mois qui viennent.

Au vu du profil du détenu du SMPR la probabilité qu’il passe à l’acte est fortement élévé.

Nous espérons vraiment que ce cocktail (agent esseulé + détenu dangereux) ne nous conduise pas à un évènement irréparable…

Le bureau local UFAP UNSA JUSTICE

Related posts