lundi 23 septembre , 2019

PERSONNELS TECHNIQUES

LOI du 6 août 2019 de transformation de la Fonction Publique

Dans sa déclaration liminaire à la CAP des Techniciens du 19 février 2019, l’UFAP UNSa justice alertait les Personnels Techniques sur la façon dont le gouvernement, et donc la Direction de l’Administration Pénitentiaire, envisageait le dialogue social « plus stratégique et efficace dans le respect des garanties des Agents Publics » pour les mois et les années à venir.

Alors que des élections professionnelles ont eu lieu il y a seulement quelques mois pour élire les représentants syndicaux en CAP, alors que durant plusieurs mois les organisations syndicales dont l’UNSA et l’UFAP UNSa justice ont réaffirmé leur opposition à la loi de transformation de la fonction publique, celle-ci a été votée le 23 juillet au Sénat, après le vote du 18 juillet à l’Assemblée nationale.

Le 06 Août, le Président de la république a promulgué une LOI dont la teneur aura des incidences majeures sur la vie de l’ensemble des fonctionnaires et donc aussi des Personnels Techniques de l’Administration Pénitentiaire:

  • absence des Organisations Syndicales des CAP de mutations et de promotions
  • suppression des CHSCT
  • intensification de la précarité avec des contrats à durée déterminée non renouvelables, ne permettant ni l’accès au CDI, ni la titularisation.
  • le détachement d’office pourrait être utilisé pour pousser les fonctionnaires à quitter la fonction publique ou pour les obliger à suivre leurs missions concédées au secteur privé.

Dans un contexte difficile, l’UFAP UNSa justice appelle les personnels à se rassembler autour de leur organisation syndicale pour continuer de défendre collectivement leurs droits et un service public porté par les valeurs républicaines de liberté, égalité, fraternité et laïcité.

Corbas Le 20 Août 2019

Daniel Carré

Secrétaire National UFAP UNSa justice

Représentant des Personnels Techniques

Related posts