jeudi 11 juillet , 2019

Personnels Techniques – Du ras-le-bol, à l’exaspération, à l’écœurement total…

Ce n’est plus un sentiment ou une vague impression de ras-le-bol, c’est aujourd’hui un ras-le-bol bien réel et qui a atteint son niveau maximum. Ce n’est plus une vague irritation, un léger agacement mais une vraie exaspération de forte intensité. Ce ne sont plus de simples et petites nausées mais un écœurement dans lequel le découragement et la lassitude trouvent un ancrage si fort que le désir de tout envoyer balader devient la principale envie et motivation de nombreux  Personnels Techniques.

L’UFAP-UNSa Justice constate que depuis 2 ans les seuls concours de Directeurs Techniques qui ont été ouverts étaient des concours dit « Réservés », fermant ainsi la porte aux internes ; l’Administration Pénitentiaire considérant très certainement que nous ne sommes pas des personnels assez qualifiés, ou inintelligents professionnellement pour accéder aux postes de Directeurs Techniques. En d’autres termes et pour faire simple nous sommes tout bonnement définis comme des incapables et des incompétents.

A nous les internes, que nous sera-t-il proposé ? Quels postes pouvons-nous envisager ? Et quel avenir ?? Faute de concours, peut-être pourrions-nous espérer être promus au travers des tableaux d’avancements ? Encore un mirage dans ce désert de mépris qui nous est porté.    L’incertitude d’aujourd’hui façonne l’incertitude de demain…Pour la filière SST pas de concours depuis au moins 7 ans. Evolution de carrière 0 ! Par contre, c’est une spécialité ouverte pour le concours dit « Réservés » de Directeur Technique.

Depuis quelques temps, déjà nombre d’entre nous ont choisi de quitter notre Administration pour en rejoindre d’autres. Ils ne la quittent pas par désamour, ni parce que le travail n’est pas intéressant mais, tout simplement, à cause du manque de reconnaissance de notre travail accompli, du manque de reconnaissance de notre investissement personnel dans nos missions

Ils la quittent aussi pour des administrations offrant de réelles perspectives d’avenir et d’évolutions professionnelles, sans oublier cette reconnaissance qui fait tant défaut chez nous.

Depuis le 04 Février et ensuite le 19 Mars, l’UFAP-UNSa Justice est en discussion avec la DAP pour une réforme des Personnels Techniques. Sans recrutement massif, comme le demandent l’UFAP-UNSa Justice ainsi que les DISP, la suite risque d’être tendue!

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Cécily GOMBEAU

Cyril LIAGRE

Daniel CARRE

150328 – PT – Du ras-le-bol à l’écoeurement total…

Related posts