Personnels Techniques – Réforme

Après la multilatérale décevante et insipide du 29 Septembre dernier, les représentants de la filière Technique de l’UFAP-UNSa Justice ainsi que leur Secrétaire Général, Jean-François FORGET, étaient conviés à une réunion sur les métiers dans le cadre de la réforme des Personnels Techniques. Le but étant d’adapter les métiers aux besoins de l’Administration Pénitentiaire auxquels doivent répondre les Personnels Techniques.

L’UFAP-UNSa Justice a indiqué qu’il est nécessaire d’avancer sur ce dossier, que les Personnels Techniques attendent une juste reconnaissance et une revalorisation. L’administration nous a répondu que le calendrier envisagé (adoption des textes statutaires en 2016) est toujours d’actualité.

Avant d’échanger sur les métiers, l’UFAP-UNSa justice a demandé aux 4 représentants de l’administration pénitentiaire si le choix sur le nombre de grades dans la réforme à venir était arrêté et quels grades seraient maintenus !… Pour réponse, ces derniers nous ont répondu qu’aucune décision n’avait été prise par la Directrice de l’administration pénitentiaire ; même s’ils nous ont confirmé qu’une réflexion se porte sur le maintien de la catégorie « C » ?!

L’UFAP-UNSa Justice a fait savoir que cette annonce d’orientation était primordiale pour la suite de nos discussions. En effet, la Première Organisation Syndicale a fait savoir qu’elle ne s’interdisait rien dans l’intérêt des Personnels qu’elle représente, mais qu’il était important et nécessaire de savoir vers qu’elle hypothèse nous allons afin de poursuivre les travaux de cette réforme et surtout éviter les erreurs de la réforme de 1999.

Pourquoi ?… Parce qu’en fonction des choix qui seront faits, il faudra en toute transparence exposer les avantages et les inconvénients afin de tendre vers la réforme la plus dynamique possible pour l’ensemble des Personnels Techniques.

Par exemple, se pose la question du passage des Personnels d’une catégorie dans l’autre, notamment ceux de « C » en « B » et le sujet de la mobilité et des modalités de promotion. Sur le premier point, l’UFAP-UNSa Justice exige qu’il n’y ait pas de mobilité ; l’administration nous a fait savoir qu’elle serait le cas échéant sur cette définition. Sur le second, l’UFAP-UNSa justice demande à ce que cet accès soit permis après passage d’un examen RAEP de façon à mieux reconnaître les compétences et qualifications de chacun.

L’UFAP-UNSa Justice a mis en avant l’opportunité de construire des carrières en adéquation avec les métiers. En somme, nous proposons de conduire la réflexion statutaire de façon certes globale, mais avec une approche différenciée en fonction des filières métiers afin de créer la dynamique nécessaire à la reconnaissance des métiers et missions, sans oublier l’accès à la catégorie « A » pour toutes les filières.

L’UFAP-UNSa Justice a demandé pour les Personnels Techniques un accompagnement visant à prendre la mesure des nouvelles missions qui leur seront confiées, d’identifier les compétences à développer pour répondre à l’évolution des besoins des établissements ou DISP, de développer les mises en situation opérationnelles des agents.

Pour l’UFAP-UNSa Justice, cela passe par des formations initiales et continues de façon à adapter l’ensemble des programmes de formation proposé par l’ENAP ou autres écoles, voire des partenariats, sur les aspects de contrôle, pilotage et suivi des contrats en gestion déléguée, en matière d’hygiène et de sécurité etc… Et aussi, pour aider les agents à atteindre leurs objectifs, permettre le maintien et l’évolution des connaissances des personnels en poste, favoriser l’adaptation à de nouvelles fonctions…

L’UFAP-UNSa Justice a demandé que des moyens soient déployés pour faire connaître les métiers de la filière technique et déterminer la position de la filière technique comme maillon indispensable du fonctionnement des établissements, qu’il s’agisse de gestion publique ou déléguée.

Plusieurs questions restent donc encore en suspens comme le positionnement des Techniciens actuels dans leurs futures grilles, le nombre de catégorie (A, B, C) et la structure indiciaire qui en découle, la place des Directeurs Techniques par rapport aux Attachés dans les établissements, le nombre de Personnels Techniques dans les établissements en gestion déléguée, etc…

L’UFAP-UNSa Justice est convoquée le 27 Janvier prochain à une bilatérale, de nouveau sur le volet métier. Nous vous tiendrons informés.

Paris le 22 Janvier 2016

Les représentants UFAP-UNSa Justice

220116 – PT – Réforme

Related posts