vendredi 12 juillet , 2019

Plan Vigipirate, OUI… Mauvaises conditions de travail, NON – CP Caen

Si l’UFAP / UNSA JUSTICE et les Personnels de notre établissement ne polémiquent NULLEMENT sur la mise en place du ‘’ plan vigipirate, niveau maximal ‘’.

Il n’en demeure pas moins qu’ils contestent les mauvaises conditions de travail dans lesquelles ils doivent exercer aussi bien pour la P1 que pour venoix.

De plus, nous sommes aussi en droit de nous interroger,  afin de savoir qui a bien pu aider à la rédaction de cette note ….. ?

Et de plus, de se voir rappeler dans la note de service n° 59/2015/ INFRA/SECURITE du 13 janvier 2015 que les Personnels se verraient sanctionner par une demande d’explication en cas de non respect de cette dernière….

Et bien, pour l’UFAP / UNSA JUSTICE CP CAEN, si demande d’explication il doit y avoir, la première doit revenir à notre direction locale.

Et pour cause :

  • La guérite de la P1 est sale, dépourvue d’électricité, sans chauffage (quand on connaît les conditions climatiques actuelles, c’est plus que LAMENTABLE.), équipée d’une simple chaise plastique d’un autre temps, pas de téléphone, pas de listing, rien !!!!! c’est une HONTE ….

( dernière solution apportée. Un feu ‘’ zibro ‘’ au pétrole, diffusant des odeurs toxiques pour l’organisme)

  • Le porche d’entrée, lieu accidentogéne.

Quand on sait qu’aux heures de pointe y défilent : bus, voitures, piétons, parents menant leurs enfants a l’école…. avec souvent des livraisons à ces même heures.

  • Que certains se régalent à mettre un Agent dehors à 6H15 du matin, après avoir effectué sa nuit et ce, la encore,  dans une guérite sans chauffage….
  • Que l’on demande aux Personnels d’effectuer des rondes au 33 ou au 37 (logements de fonction), alors que pendant ce temps, le portillon du 37 donnant sur la voix publique n’est même pas fermé à clef….
  • Que le bâtiment administratif se voit garder ses trois cotés d’accès, grands ouverts…..alors que pendant ce temps les sorties des parkings sont elles aussi grandes ouvertes…
  • Que certains membres de l’encadrement se refusent à mettre un renfort P2 pour aider l’Agent qui s’y trouve,

Et la liste n’est pas exhaustive…..

Que dire aussi des difficultés rencontrées avec le port du gilet pare balles. Problème que l’UFAP/UNSA JUSTICE a su évoquer à plusieurs reprises dans différentes instances.  Aujourd’hui encore , et même si une dotation individuelle n’est pas possible au regard du coût, une mise à disposition de ce type de gilet à port discret répondant à la norme balistique NIJ IIIA, d’un confort supérieur pour un poids nettement inférieur, pour les agents qui partiraient en extraction médicale ou en faction à la P1 et venoix est une fois encore demandée.

C’est au regard de ces différents points susnommés que l’UFAP/UNSA JUSTICE CP CAEN désire être reçue par la direction locale afin de pouvoir rediscuter de cette note, et ceci  avant son audience avec le Directeur Interrégional en date du 27 Janvier 2015.

Caen le, 21 janvier 2015

Related posts