jeudi 24 octobre , 2019

PNF 2019 : FORMATION OU RÉÉDUCATION DES PERSONNELS ?

« Réinsérons, réhabilitons !… » Tel pourrait être le prochain slogan de la campagne de recrutement de l’administration pénitentiaire…

La lecture du Plan National de Formation 2019 ne laisse planer aucun doute sur l’axe prioritaire de la politique carcérale : la câlino-thérapie à outrance pour les usagers contraints du service public pénitentiaire !… Pour y parvenir, la DAP détourne le levier de la formation des personnels pour en faire un véritable outil de rééducation professionnelle !…

Formation initiale, formation continue : mêmes objectifs !…

Tout au long de sa carrière, le Personnel sera déformé, façonné afin de satisfaire les besoins de la population pénale !… Sous couvert de la revalorisation du métier de surveillant, l’objectif est de replacer les Agents « comme acteur de premier niveau de la réinsertion »… on croit rêver !…

La DAP leurre ainsi les Personnels sur la sécurité en développant les concepts de « sécurité dynamique » et de « relation positive avec la population pénale ». Cette méthode de travail priorise la communication et l’interaction avec les détenus… Cette prise en charge maintient insidieusement les Personnels dans le rôle d’un acteur de seconde zone !… En plus de se faire insulter, menacer ou agresser, les Agents devront également dire merci et garder le sourire !…

Pour l’UFAP UNSa Justice, la DAP institutionnalise le « laissez-faire, laissez passer » !…

Circulez, y’a rien à voir !…

Le développement des compétences des Personnels, liées à l’évolution des missions, renforce également la priorité de la prise en charge sociale et de la réhabilitation de la population pénale. La formation d’adaptation à la prise de fonction en QER ou QPR en est l’illustration parfaite !…

La normalisation carcérale est à l’œuvre : aligner les conditions de détention sur les standards de la vie extérieure !… Le sécuritaire se transforme, aux dépens des Personnels, en achat de la paix sociale !…

Si la réinsertion fait partie de nos missions régaliennes, l’UFAP UNSa Justice rappelle que la sécurité des Personnels et des structures pénitentiaires est le préalable : sans sécurité, pas de réinsertion !…

Avec un tel plan national de formation, la DAP positionne le Personnel en tant qu’acteur incontournable… de sa propre misère quotidienne !…

Pantin, le 12 avril 2019

Pour l’UFAP UNSa Justice,

Le Secrétaire Général,

Jean-François FORGET

Related posts