PREJ Nîmes: Communiqué Agressions sur Agents PREJ

Nîmes, le 15/05/2018

URGENT

5 blessés légers, c’est bien l’équipage du PREJ de Nîmes au complet et un collègue du PREJ de Béziers venu en renfort qui ont subi l’agression de 2 détenus au TGI de PERPIGNAN…

Les agents essuient  insultes, menaces, urine, les jeunes détenus iront jusqu’à la morsure pour un collègue, arcade ouverte pour un autre et quelques autres traumatismes articulaires à l’encontre des agents intervenants.

Les agents n’ont pu être relevés de leur service et ont assuré la présentation devant l’autorité judicaire, en gardant le calme remarquablement. Une fois de plus on constate que lors d’incidents physiques sur les fonctionnaires personne ne se déplace.

 

Dans l’immédiat, l’UFAP-UNSA dénonce le flux  tendu des misions qui se cumulent sans tenir compte de la fatigue, de la sécurité et de la vie de famille des fonctionnaires.

Les Matins  et Soirs ne sont pas respectés tout comme les 11 heures de repos, le dialogue social est INEXISTANT, les changements de services sont continuels, les équipages sont constamment réduits d’un agent pour assumer encore d’autres missions…

 

C’était le cas sur cette mission,  comme d’autres. Paradoxalement, on nous maintient des missions à 2 agents avec des agents sur base. Le statut spécial a ses limites, la considération de ses personnels aussi.

Cet incident est le 3ème en peu de temps pour  le PREJ de Nîmes où les agents sont engagés.

A l’heure de ce tract, 23h, nos collègues sont toujours entrain de déposer, les détenus sont placés en garde à vue.

L UFAP-UNSa salue la cohésion des agents et leur solidarité. Il est temps de se repositionner et d’écouter ce qui se passe.

N’oublions pas que nous sommes en VIGIPIRATE ROUGE et que nous sommes aussi en première ligne…

Related posts