PREMIER CLAQUAGE DE PORTE D’UNE FUTURE LONGUE SERIE ??? – Poitiers-Vivonne CP

Mercredi 4 novembre 2015 matin, CTS de l’établissement, afin d’étudier « LE PROJET DE SERVICE 2016 ».

Jusque là rien d’anormal, et au contraire devrait-on dire !

La Direction prend enfin compte des difficultés que nous rencontrons et décide  de trouver une solution pour améliorer nos conditions de travail.

3 heures de débats, d’échanges sincères et objectifs des OS pour trouver ensemble une amélioration collective de professer des Agents. Un consensus semblait se mettre en place pour créer un groupe de travail, quand comme par hasard on découvre la supercherie.

On constate au final une seul et unique chose:

« le PROJET de service 2016 » est déjà enregistré dans le logiciel et qu’il n’y a plus qu’à  appuyer sur la touche « valider » !!!

Les membres du comité technique du bureau local UFAP-UNSa Justice du CP Poitiers-Vivonne ont décidé de partir en claquant la porte !!!

A quoi bon provoquer un CTS si la Direction a déjà pris la décision d’appliquer ce « PROJET de service » validé par la Direction Interrégionale ??? encore un 49-3 nouvelle marque de fabrique made in Vivonne !!!

Ce « PROJET de service », censé améliorer les conditions de travail, au final prône une montée en puissance en service 3/2 ; éviction de collègues en 12h, saccage des brigades…

Le bureau local UFAP-UNSa Justice du CP Poitiers-Vivonne dénonce le réel manque de transparence et de concertation avec les organisations syndicales lors de la construction de ce « PROJET de service 2016 ».

Le bureau local UFAP-UNSa Justice du CP Poitiers-Vivonne dénonce la mauvaise foi d’un membre de la direction, paradant devant les OS en les faisant croire au sacro-saint dialogue social mais restant avec ses œillères et sa vision unique du « mieux pour vous et surtout mieux pour nous ».

Le bureau local UFAP-UNSa Justice du CP Poitiers-Vivonne demande à l’ensemble des agents de se tenir prêt à se mobiliser si rien n’est fait dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail.

Enfin et surtout, le bureau local UFAP-UNSa du CP Poitiers-Vivonne demande à la Direction de l’établissement de se poser les bonnes questions quant à la MONTEE EN PUISSANCE DU RAS LE BOL GENERAL DES AGENTS QUI EN ONT PLUS QU’ASSEZ !!!

le bureau local UFAP-UNSa justice

Related posts